Frappes américaines en Syrie : la France prise de court

En direct de l’Elysée, la journaliste Maryse Burgot décrypte la réaction de la France aux frappes américaines en Syrie.

FRANCE 2

La France a été prise de court nous explique Maryse Burgot en direct de l’Elysée : "Les conseillers de François Hollande ont beau nous expliquer ce vendredi matin que le président a été prévenu une heure ou deux avant le début des frappes, l’impression générale que cela donne c’est que cette fois, la France n’est pas du tout à l’initiative, alors qu’elle l’était en 2013, au moment de la volte-face de Barack Obama".

Conseil de défense à l’Elysée

La journaliste poursuit : "Cela n’empêche pas François Hollande, tout comme la chancelière allemande Angela Merkel, de signer ce matin un communiqué commun dans lequel ils soutiennent l’action de Donald Trump. Mais on sent que c’est du bout des lèvres. François Hollande explique ce matin que cette initiative va peut-être permettre de régler la situation en Syrie par des négociations. Il convoque d’ailleurs ce soir à l’Elysée un conseil restreint de défense à 19h".

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande, le 28 mars 2017.
François Hollande, le 28 mars 2017. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)