Etats-Unis : les grandes figures qui ont marqué les luttes contre les inégalités

L'histoire dira si le nom de George Floyd restera comme l’une des grande figures de la lutte contre le racisme ou une victime devenue depuis des symboles.

FRANCEINFO

Ce n’est pas la première fois qu’une figure devient le symbole de la lutte contre le racisme aux Etats-Unis. La couturière noire Rosa Parks, en 1955, refuse de céder sa place à un homme blanc dans un bus alors que c’est obligatoire. Son arrestation va provoquer un scandale et elle aura le soutien d’un jeune pasteur noir Martin Luther King. En 1963, celui-ci est devenu le leader de la lutte contre le racisme et organise une marche sur Washington et c’est là qu’il va prononcer son célèbre discours dans lequel il imagine que le racisme a disparu.

De Malcolm X à Obama

Autre figure qui émerge : celle de Malcolm X. Il va mourir, comme Martin Luther King, pour ses idées en 1965. En 1957, neuf lycéens noirs sont acceptés dans un lycée blanc de l’Arkansas. Ils doivent être escortés par la Garde nationale. Aux JO de 1968 à Mexico, Tommie Smith et John Carlos, deux noirs américains, baissent la tête et lèvent le poing sur le podium. Ils seront sanctionnés, mais leur geste est toujours utilisée par les militants. En 2008, Barack Obama devient le premier président noir, soulevant l’enthousiasme de millions de personnes.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Malcolm X arrive à l\'aéroport de Washington DC, aux Etats-Unis, le 9 mai 1963.
Malcolm X arrive à l'aéroport de Washington DC, aux Etats-Unis, le 9 mai 1963. (UPI-AFP ARCHIVES)