Présidentielle américaine : victime d'une pneumonie, Clinton interrompt sa campagne

Hillary Clinton est contrainte de modifier son agenda de campagne à cause d'une pneumonie. Maladie révélée après son malaise lors de la commémoration des attentats du 11-Septembre.

France 2

Dimanche 11 septembre, quelques heures après son malaise, Hillary Clinton sort du domicile new-yorkais de sa fille visiblement en forme. Elle prend même le temps de poser pour une photo avec une enfant. L’ancienne première dame des États-Unis se veut rassurante. Mais le secret a été révélé. Elle souffre d'une pneumonie depuis vendredi, selon son médecin. Une maladie qui demande beaucoup de repos pour pouvoir guérir. Compliqué donc pour la candidate démocrate à la présidentielle, qui se trouve dans la dernière ligne droite de la campagne.

Malaise en pleine cérémonie

Malgré ses commentaires rassurants, Hilary Clinton a annulé ses deux jours de campagne en Californie. Dimanche, lors de la cérémonie d'hommage aux victimes des attentats du 11-Septembre, elle avait dû partir précipitamment, victime d'un malaise et fermement soutenue par des membres de son équipe. De quoi alimenter les doutes déjà émis par Donald Trump sur la santé de sa rivale. Le candidat républicain est persuadé qu'Hillary Clinton ne peut pas assumer une fonction présidentielle physiquement éprouvante.

Le JT
Les autres sujets du JT