Etats-Unis : Donald Trump gracie 73 personnes, dont son ancien conseiller Steve Bannon, à quelques heures de la fin de son mandat

Parmi les 73 personnes graciées par Donald Trump dans la nuit de mardi à mercredi, figure Steve Bannon, son conseiller jusqu'en 2017.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Donald Trump et son ancien conseiller Steve Bannon, le 22 janvier 2017 à Washington (Etats-Unis). (MANDEL NGAN / AFP)

Ce sera l'une des dernières actions de son mandat. Donald Trump a gracié 73 personnes et commué 70 peines, mercredi 20 janvier. Parmi les 73 personnes que Donald Trump a graciées, figure son ancien conseiller Steve Bannon. Ce dernier est accusé d'avoir dupé des milliers d'investisseurs qui pensaient avoir investi pour remplir l'une des principales promesses électorales de son candidat : la construction d'un mur le long de la frontière avec le Mexique, rappelle le média canadien La Presse. Au lieu de cela, il est accusé d'avoir détourné plus d'un million de dollars.

Selon le New-York Times, "Donald Trump conserve le pouvoir d'accorder d'autres grâces – y compris théoriquement pour lui-même et les membres de sa famille – jusqu'à mercredi midi, lorsque son mandat de quatre ans prendra fin". Mais le nom de Donald Trump ne figure pas dans la liste communiquée par la Maison Blanche.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.