Cet article date de plus d'un an.

Washington : le Capitole envahi, la démocratie vacille

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Washington : le Capitole envahi, la démocratie vacille
France 2
Article rédigé par
L. De La Mornais, T.Donzel, A.Sangouard - France 2
France Télévisions

Coup de force insurrectionnel des partisans trumpistes qui ont pris d'assault le Capitole où siègent les élus américains qui devaient valider la victoire de Joe Biden.

Mercredi 6 janvier après-midi, l'Amérique a vu le temple de sa démocratie vaciller. Le Capitole est pris d'assaut par des militants pro-Trump qui escaladent le bâtiment à mains nues. Plus tôt dans la journée, lors d'un meeting, Donald Trump clame une nouvelle fois que l'élection lui a été volée et donne une consigne à la foule : "on va marcher jusqu'au Capitole, parce que vous ne reprendrez jamais votre pays par la faiblesse, il faut montrer de la force". 

4 personnes tuées selon un décompte de la police américaine 

Les Trumpistes investissent le siège du Congrès des Etats-Unis. "C'est terrible de voir ça, j'aimerais vraiment qu'il y ait une autre solution. Mais s'il faut choisir entre se battre pour notre liberté ou devenir un pays socialiste, je choisis le combat", explique ce partisan pro-Trump. Les militants pénètrent à l'intérieur du Congrès, les sénateurs et le vice-président sont évacués en catastrophe. Selon un décompte de la police, quatre personnes ont été tuées dans le chaos. Donald Trump a demandé aux partisans, du bout des lèvres, de rentrer chez eux. Les renforts de police ont repris le contrôle et les parlementaires sont revenus sous haute protection. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.