VIDEO. Mort de Georg Floyd : "F... you", lance la maire de Chicago à Donald Trump après les émeutes de Minneapolis

Lori Lightfoot reproche au président américain de "fomenter la violence" en déclarant sur Twitter que "les pillages seront immédiatement accueillis par les balles". 

La maire démocrate Mayor Lori, lors d\'une conférence de presse à Chicago, le 22 mai 2020.
La maire démocrate Mayor Lori, lors d'une conférence de presse à Chicago, le 22 mai 2020. (CHICAGO TRIBUNE / TNS / SIPA USA)

Sa réponse tient en deux mots. "F... you", a lancé la maire démocrate de Chicago, Lori Lightfoot, à Donald Trump, lors d'une déclaration vendredi 30 mai au sujet des émeutes de Minneapolis consécutives à la mort de l'Afro-Américain George Floyd après son interpellation par la police. L'élue a accusé le président américain de "fomenter la violence"

>> Mort de George Floyd : suivez en direct toutes les réactions et manifestations aux Etats-Unis

Donald Trump, qui a dénoncé à plusieurs reprises un crime "tragique", s'en est pris jeudi aux "casseurs". "Les pillages seront immédiatement accueillis par les balles", a-t-il ajouté dans un tweet, que le réseau social a décidé de signaler comme une "apologie de la violence".

"Son but est de polariser, de déstabiliser le gouvernement local et d'enflammer les pulsions racistes. Et nous ne pouvons absolument pas le laisser l'emporter", a déclaré Lori Lightfoot. "Je vais coder ce que je veux vraiment dire à Donald Trump. C'est en deux mots : Ça commence par un F et ça finit par you", a-t-elle ajouté.

"Je ne resterai pas silencieuse pendant que cet homme essaie cyniquement de transformer ce moment incroyablement douloureux en un moment pour son propre profit politique", a poursuivi la maire. Et d'ajouter : "Je suis une femme noire et je suis un leader. Et je me sens obligée de m'exprimer lorsque quelque chose d'aussi offensant que cela est dit par quelqu'un. Mais surtout par le président. Et je ne m'excuse absolument pas pour mon choix de mots et la façon dont je l'appelle pour ce qu'il a dit. C'était une erreur. C'était offensant et il devrait se rétracter et s'excuser."