Présidentielle américaine : Joe Biden, officiellement candidat des démocrates, appelle à "surmonter la période sombre" de la présidence Trump

Son discours de clôture de la convention démocrate, le plus important depuis le début de la campagne, a notamment insisté sur l'échec de l'actuel président à contrôler l'épidémie de Covid-19.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Joe Biden lors de son discours de clôture de la convention nationale démocrate, diffusé en direct depuis Wilmington, dans le Delaware (Etats-Unis), le 21 août 2020. (WIN MCNAMEE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

"Je serai un allié de la lumière, pas des ténèbres." Par des termes empruntés au langage religieux, l'ancien vice-président des Etats-Unis Joe Biden a officiellement accepté sa désignation comme candidat du Parti démocrate, jeudi 20 août, en clôture de la convention nationale de celui-ci. Il a présenté l'élection présidentielle du 3 novembre prochain comme une lutte pour l'avenir de l'Amérique, appelant les électeurs à "surmonter cette période sombre" en ne réélisant pas Donald Trump pour un second mandat.

>> Economie, environnement, santé, diplomatie... A quoi ressembleraient les Etats-Unis version Joe Biden ?

Joe Biden, 77 ans, n'a jamais mentionné le nom de son adversaire, mais il a critiqué avec virulence son action à la tête du pays. Il a ainsi promis une rupture nette dans la gestion de l'épidémie de Covid-19 et l'établissement d'une stratégie nationale dès le "premier jour" de son mandat. "Le président continue à nous dire que le virus va disparaître. Il continue à espérer un miracle", a-t-il tempêté. "Je vais lui apprendre quelque chose : il n'y aura pas de miracle." Il a également assuré que "le temps des flirts avec les dictateurs" était révolu.

"Que des mots", réplique Donald Trump

Dans son discours de 25 minutes, filmé en direct et retransmis en ligne pour cause de pandémie, le candidat démocrate s'est aussi employé à présenter une vision plus optimiste de son pays, plaidant pour une "Amérique généreuse et forte""Il ne s'agit pas seulement de gagner des voix, il s'agit de gagner les cœurs", a-t-il affirmé, évoquant "les travailleurs qui font tourner le pays".

Je vous le promets aujourd'hui : si vous me faites confiance et me confiez la présidence, je ferai ressortir le meilleur de nous, pas le pire.

Joe Biden

à la convention nationale démocrate

Il a également insisté sur le contraste avec l'actuel occupant de la Maison Blanche en promettant aussi de "travailler dur pour ceux qui ne m'ont pas soutenu""Ce n'est pas un moment pour être partisan. Cela doit être un moment américain", a-t-il insisté.

Suivant le discours à la télévision, Donald Trump a réagi sur Twitter en temps réel : "En quarante-sept ans, Joe n'a fait aucune des choses dont il parle. Il ne changera jamais, que des mots." Le président doit prononcer, jeudi 27 août, son propre discours, depuis la Maison Blanche, pour accepter la nomination du Parti républicain.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.