Présidentielle américaine : Trump qualifie les accusations d'agressions sexuelles portées contre lui de "mensonges éhontés"

Le candidat républicain s'est attaqué aux médias, qui roulent selon lui pour sa rivale démocrate, Hillary Clinton, jeudi 13 octobre.

Le candidat républicain Donald Trump durant le second débat présidentiel à l\'Université de Washington, le 9 octobre 2016.
Le candidat républicain Donald Trump durant le second débat présidentiel à l'Université de Washington, le 9 octobre 2016. (GARY HE / EPA)

Accusé d'agressions sexuelles et en grave difficulté dans sa campagne après ses propos vulgaires sur les femmes, Donald Trump s'est indigné, jeudi 13 octobre, contre ce qu'il qualifie de "mensonges éhontés". Il s'est attaqué frontalement aux médias, qui roulent selon lui pour sa rivale démocrate, Hillary Clinton.

"Ces accusations vicieuses selon lesquelles j'aurais eu un comportement déplacé avec les femmes sont totalement et absolument fausses", a déclaré le candidat républicain à la présidentielle lors d'un meeting en Floride. "Ces attaques sont orchestrées par les Clinton et leurs alliés chez les médias."

Le "New York Times" prêt à se défendre en justice

Plus tôt, le New York Times avait publié les témoignages de deux femmes qui accusent Donald Trump de les avoir agressées sexuellement. Quelques heures après, plusieurs autres organes de presse ont révélé des témoignages similaires. Le magazine People a notamment publié un récit à la première personne d'une de ses journalistes, Natasha Stoynoff.

Le New York Times a annoncé jeudi soir qu'il refusait de retirer ses articles, comme l'équipe de campagne de Donald Trump le lui demandait. Le quotidien se dit prêt à se défendre devant la justice, si besoin.