Manifestations aux États-Unis : Donald Trump brandit la menace du recours à l'armée

Le président américain a indiqué qu'il pourrait faire intervenir l'armée si les maires et les gouverneurs ne ramènent pas l'ordre dans les rues face aux manifestations qui interviennent à la suite de la mort de George Floyd. 

FRANCE 2

Le pupitre du Rose Garden attend le président américain quand surgit le bruit des affrontements. Donald Trump se veut alors le Président de l'ordre. "Si une ville ou un État refuse de faire le nécessaire pour défendre la vie et les biens de leurs habitants, alors je déploierai l'armée américaine et je résoudrai le problème à leur place", a menacé Donald Trump. Il parle d'ordre et de loi, mais pendant le discours, sous ses fenêtres, on voit des jets de pierres et de gaz lacrymogène. 

Les autopsies confirment l'asphyxie

Pour afficher l'image d'un chef sans peur, Donald Trump décide alors d'une sortie à pied. Symboliquement, il traverse le parc devant la Maison Blanche où ont eu lieu les incidents. Il traverse la rue vers l'église St-John en partie incendiée la veille pour une photo bible à la main. Plus tôt, il a mis la pression sur les gouverneurs pour "dominer" les émeutes. 


Mardi 2 juin, les autopsies de George Floyd ont confirmé la mort par asphyxie. Des conclusions importantes car elles détermineront la durée de l'éventuelle condamnation de l'agent de police auteur de l'interpellation en cause. "Si George Floyd est mort par asphyxie, le genou du policier sur sa gorge, et bien c'est un meurtre et c'est la prison à vie", explique Agnès Vahramian en duplex depuis Minneapolis (États-Unis). 

Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump pose devant l\'église St-John, en face de la Maison Blanche à Washington (Etats-Unis), le 1er juin 2020.
Donald Trump pose devant l'église St-John, en face de la Maison Blanche à Washington (Etats-Unis), le 1er juin 2020. (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)