La Chine "ne restera pas les bras croisés" face aux menaces commerciales américaines

Le président américain a menacé les partenaires commerciaux des Etats-Unis de "taxes réciproques" sur leurs importations, après avoir visé la veille celles d'acier et d'aluminium.

Le porte-parole de l\'Assemblée nationale populaire, Zhang Yesui, le 4 mars 2018 à Pékin (Chine).
Le porte-parole de l'Assemblée nationale populaire, Zhang Yesui, le 4 mars 2018 à Pékin (Chine). (NICOLAS ASFOURI / AFP)

Un avertissement, après les menaces. La Chine est prête à riposter face aux menaces des Etats-Unis en matière commerciale, a averti dimanche 4 mars un haut responsable chinois, après des déclarations de plus en plus vives du président américain Donald Trump. "La Chine ne veut pas d'une guerre commerciale avec les Etats-Unis, mais si les Etats-Unis prennent des mesures qui nuisent aux intérêts chinois, la Chine ne restera pas les bras croisés et prendra les mesures qui s'imposent", a affirmé Zhang Yesui, un porte-parole du régime.

Le président américain Donald Trump est monté encore d'un cran dans ses velléités de guerre commerciale vendredi en menaçant les partenaires commerciaux des Etats-Unis de "taxes réciproques" sur leurs importations, après avoir visé la veille celles d'acier et d'aluminium. Il avait déjà affirmé dans un tweet que les guerres commerciales étaient "bonnes et faciles à gagner".

Samedi, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a jugé "sans fondement" les sanctions américaines contre les exportations d'acier des autres pays prises au nom de la sécurité nationale. "Ce n'est pas seulement la Chine qui pense que cela est déraisonnable. De nombreux pays européens et le Canada ont tous dit qu'ils ne pouvaient pas accepter cela", a-t-il déclaré, selon des propos rapportés par la presse chinoise.