Fusillades aux États-Unis : Donald Trump se rend à El Paso et Dayton

L’accueil promet d’être glacial. Donald Trump se rend mercredi 7 août au chevet des victimes des tueries d’El Paso et Dayton. Certains l’accusent d’alimenter un climat de violence.

France 2

Depuis la capitale américaine, Washington D.C., Agnès Vahramian nous explique que c’est "une visite délicate pour Donald Trump, que ce soit à El Paso, au Texas, ou à Dayton dans l’Ohio. Le président américain n’est pas le bienvenu pour une partie des habitants. On les entend dire sur les télévisions américaines, que le président est une partie du problème, que sa rhétorique agressive contre les immigrés encourage en fait les tueurs aux motivations racistes comme samedi dernier à El Paso".

Témoigner sa compassion

"Les détracteurs de Donald Trump rappellent que depuis deux ans, il parle ‘d’invasion’ à chaque fois qu’il qualifie l’immigration hispanique aux États-Unis. Ses détracteurs doutent de la sincérité de Trump quand il condamne le racisme comme il l’a fait lundi dernier. La ville d’El Paso est peuplée à 80% d’Hispaniques. Donald Trump, lui, dit qu’il veut simplement témoigner de sa compassion", précise Agnès Vahramian.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président américain Donald Trump à l\'aéroport de Cleveland, le 12 juillet 2019.
Le président américain Donald Trump à l'aéroport de Cleveland, le 12 juillet 2019. (MANDEL NGAN / AFP)