États-Unis : la démocratie en danger à l'approche des élections de mi-mandat

Publié Mis à jour
États-Unis : la démocratie en danger à l'approche des élections de mi-mandat
Article rédigé par
C.Guttin, T.Donzel - France 2
France Télévisions

Mardi 8 novembre auront lieu les élections de mi-mandat aux États-Unis, renouvelant notamment les membres du congrès américain. Joe Biden pointe le risque de chaos et met en garde contre les 300 candidats républicains qui refuseraient de reconnaître les résultats en cas de défaite.

Mercredi 2 novembre, Joe Biden a lancé un avertissement sombre à cinq jours des élections de mi-mandat, “la démocratie américaine est en danger”. “On voit des candidats à tous les postes importants, gouverneurs, députés, secrétaires d’État, que ne veulent pas s’engager à reconnaître les résultats”, dit le président américain. Un acte “illégal” et "anti-américain" selon lui. À ce jour, près de 300 républicains, candidats au scrutin de la semaine prochaine n’ont pas reconnu les résultats de la dernière présidentielle en 2020.

Donald Trump lance la thèse de la triche

Certains avancent qu’ils ne reconnaîtront pas leur défaite. Une rhétorique lancée par leur mentor, Donald Trump pour qui les élections de 2020 avaient été truquées. “Si vous le pouvez, il faudrait que vous alliez voter, en personne. Ce sera plus difficile pour eux de tricher”, lance l’ancien président. Aux États-Unis, les électeurs peuvent voter en personne ou par courrier plusieurs jours avant la date de l’élection. En Arizona, des hommes armés et masqués, membre d'une milice citoyenne, gardent des boîtes aux lettres pour voter, soi-disant pour éviter les fraudes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.