États-Unis : coup de force des partisans pro-Trump

Mercredi 6 janvier, des manifestants pro-Trump ont forcé les portes du Capitole à Washington (États-Unis) pour protester contre la victoire de Joe Biden lors de l'élection présidentielle. Une femme a été grièvement blessée par balles selon plusieurs médias.

Franceinfo

Chauffés à blanc par le président sortant, des partisans pro-Trump ont envahi le capitole à Washington (États-Unis) par centaines mercredi 6 janvier. Des tirs de gaz lacrymogènes et des coups de feu ont été tirés. Des manifestants ont réussi à pénétrer dans l'hémicycle du Sénat, évacué au moment des évènements. Les policiers ont été contraints de sortir les armes pour défendre les lieux. Au cœur de ses affrontements, une femme a été blessée par balles et transportée à l’hôpital en urgence.

"Nous n’abandonnerons jamais"

Ce coup de force intervient à la suite d’un discours de Donald Trump, tenu mercredi après-midi, protestant une nouvelle fois contre la certification des résultats de la présidentielle du 3 novembre, dont il est le perdant. "Nous n’abandonnerons jamais. Nous ne concèderons jamais", a harangué Donald Trump à ses partisans peu avant l'envahissement du temple de la démocratie américaine.

Des partisans du président Donald Trump envahissent le Capitole pendant la session qui doit confirmer la victoire de Joe Biden à la présidentielle américaine, le 6 janvier 2020 à Washington (Etats-Unis).
Des partisans du président Donald Trump envahissent le Capitole pendant la session qui doit confirmer la victoire de Joe Biden à la présidentielle américaine, le 6 janvier 2020 à Washington (Etats-Unis). (SPUTNIK / AFP)