Économie : les sanctions américaines sur l'Iran concernent de nombreuses entreprises

La journaliste Céline Bruneau se trouve en direct de New York (États-Unis) afin d'expliquer les répercussions qu'aura sur l'économie le retrait américain de l'accord sur le nucléaire iranien.

France 3

Mardi 8 mai au soir, Donald Trump a signé le retrait des États-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien. Ce retrait a de nombreuses conséquences économiques. Les entreprises françaises, et plus largement européennes vont pouvoir continuer leur activité en Iran ? "Pour tous ceux qui feront actuellement affaire avec l'Iran, il va falloir choisir. Choisir entre le business avec Téhéran ou le business avec Washington", explique la journaliste Céline Bruneau en direct de New York (États-Unis).

Des entreprises françaises impactées

La situation est donc catastrophique pour de nombreuses entreprises qui ont déjà passé des contrats de parfois plusieurs milliards d'euros. "C'est le cas d'Airbus, par exemple. L'avionneur a vendu 98 avions à Iran Air. Il serait donc concerné par les sanctions. C'est un contrat de 17 milliards d'euros qui s'envole. Pareil pour Renault qui a vendu l'année dernière 160 000 véhicules en Iran. Si le constructeur automobile français persiste, il se ferme des contrats aux États-Unis avec son partenaire Nissan", commente la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président américain Donald Trump, le 5 mai 2018 à Washington (Etats-Unis).
Le président américain Donald Trump, le 5 mai 2018 à Washington (Etats-Unis). (ZACH GIBSON / CONSOLIDATED NEWS PHOTOS / AFP)