Accord sur le nucléaire iranien : après le retrait des Etats-Unis, Téhéran pourrait recommencer à enrichir davantage l'uranium, prévient Rohani

Le président américain a annoncé mardi le retrait des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien et le rétablissement de sanctions contre l'Iran. 

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

Le président américain, Donald Trump, a annoncé que les Etats-Unis allaient "se retirer" de l'accord international sur le nucléaire iranien, mardi 8 mai. S'exprimant depuis la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le dirigeant a en parallèle annoncé le rétablissement des sanctions contre l'Iran. "Nous allons mettre en place le niveau le plus élevé de sanctions économiques possible" contre Téhéran, a-t-il affirmé, tout en précisant qu'il souhaitait travailler avec ses alliés à un nouvel accord. En réponse, le président iranien, Hassan Roahani, a prévenu que son pays pourrait, "en cas de nécessité", recommencer à enrichir davantage l'uranium. Suivez la situation dans notre direct. 

Un accord "pourri", selon Donald Trump. Le président américain a fustigé un accord qui "n'a pas apporté la paix" et qui "ne l'apportera jamais""Cet accord devait protéger les Etats-Unis et ses alliés de l'arme nucléaire iranienne. Il a permis à l'Iran de continuer à enrichir l'uranium et d'atteindre la capacité à produire l'arme nucléaire", a-t-il affirmé. 

"Réparer les affreuses erreurs" d'Obama. Donald Trump avait demandé aux signataires de l'accord de "réparer les affreuses erreurs" du texte ratifié par l'administration de Barack Obama, faute de quoi il refuserait de prolonger l'assouplissement des sanctions américaines contre la République islamique d'Iran.

 Un accord de 2015. Cet accord, signé par Téhéran, les membres du Conseil de sécurité de l'ONU et l'Allemagne, vise à interdire à l'Iran de chercher à obtenir la bombe atomique, en échange de la levée des sanctions économiques internationales et à condition de laisser inspecter ses sites nucléaires. 

Vers un accord "plus large" ? Le président français, Emmanuel Macron, a rapidement réagi à la décision de Donald Trump. "La France, l'Allemagne et le Royaume-Uni regrettent la décision américaine de sortir de l'accord nucléaire" iranien, et vont "travailler collectivement" à un accord "plus large", a-t-il déclaré sur Twitter. L'ancien président américain, Barack Obama, a quant à lui dénoncé une "grave erreur" de Donald Trump. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #NUCLEAIRE_IRANIEN

00h03 : Alors que l'armée syrienne avait affirmé qu'elle avait intercepté et détruit deux missiles israéliens, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme assure que des explosions ont bien touché un dépôt d'armes "appartenant vraisemblablement au Hezbollah et aux Iraniens", et qu'elles ont tué neuf combattants pro-régime. Israël, de son côté, n'a pas fait de commentaires. Le pays a mis son armée en alerte après le retrait de leur allié américain de l'accord sur le nucléaire iranien.

22h37 : L'agence officielle syrienne Sana annonce que l'armée syrienne a intercepté et détruit deux missiles israéliens. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, ils visaient un "dépôt d'armes appartenant aux milices iraniennes ou au Hezbollah libanais". Israël a placé son armée en état d'alerte en parallèle à l'annonce par Donald Trump que les Etats-Unis quittaient l'accord sur le nucléaire iranien. Une décision qualifiée d'"agression" par la Syrie.

22h05 : Bonsoir @Valentin. L'armée israélienne a effectivement pris plusieurs mesures peu de temps avant l'annonce de Donald Trump, dont le rappel de certains réservistes, mais aussi le déploiement de systèmes de défense antimissiles ou encore la préparation de certains abris souterrains. Israël dit avoir observé des "activités inhabituelles des forces iraniennes en Syrie".

06h59 : Est-il vrai que l'armée israélienne rappelle ses réservistes ?

21h46 : De le côté, dans un communiqué commun, Paris, Berlin et Londres se disent "déterminés à assurer la mise en oeuvre de l'accord".

21h45 : En réaction au retrait américain de l'accord sur le nucléaire iranien, Téhéran pourrait reprendre l'enrichissement sans limites de l'uranium, sans tenir compte des restrictions contenues dans le texte. Le président iranien Hassan Rohani a expliqué avoir ordonné de prendre les mesures nécessaires pour le faire "en cas de nécessité", mais explique que cette décision ne sera pas appliquée avant "quelques semaines", le temps de discuter avec les autres pays partenaires de l'accord.

20h45 : En revanche, sans surprise, Israël se réjouit de la décision de Donald Trump, jugée "courageuse" par Benyamin Nétanyahou. Le Premier ministre israélien "soutient totalement" cette sortie de l'accord, auquel l'Etat hébreu n'avait pas participé.

20h30 : L'Elysée avait préalablement annoncé qu'Emmanuel Macron s'entretiendrait par téléphone avec Theresa May et Angela Merkel à 20h30, au sujet de l'accord sur le nucléaire iranien.

20h28 : Donald Trump annonce qu'il veut travailler avec ses alliés à un nouvel accord, qui serait selon lui plus efficace, pour empêcher l'Iran d'obtenir l'arme nucléaire. C'est la proposition que lui avait faite Emmanuel Macron fin avril. Mais en attendant, les Etats-Unis rétablissent leurs sanctions contre l'Iran, et sortent de l'accord existant. Et un nouveau texte serait difficile à élaborer : pour l'Iran, l'accord actuel n'est "pas négociable".

20h22 : "Nous allons mettre en place le niveau le plus élevé de sanctions économiques possibles" contre l'Iran.

Le président américain menace également de sanctions les pays qui aideraient l'Iran à obtenir l'arme nucléaire.

20h29 : Donald Trump annonce le retrait des Etats-Unis de l'accord international sur le nucléaire iranien.





(SAUL LOEB / AFP)

20h19 : Il faudrait peut-être rappeler aussi que contrairement à ce qu'affirment les Etats-Unis, l'AIEA, Agence internationale de l'énergie atomique, dit n'avoir aucune preuve de poursuite d'un programme nucléaire par les Iraniens…

20h29 : "Ça n'a pas apporté la paix et ça ne l'apportera jamais", estime Donald Trump a propos de l'accord sur le nucléaire. Il a par ailleurs cité l'affirmation contestée faite par Israël, selon laquelle l'Iran a un programme nucléaire secret, comme une des raisons de sa décision.

20h16 : "Cet accord devait protéger les Etats-Unis et ses alliés de l'arme nucléaire iranienne. Il a permis à l'Iran de continuer à enrichir l'uranium et d'atteindre la capacité à produire l'arme nucléaire."

Donald Trump fait le procès de l'accord sur le nucléaire iranien. Vous trouverez dans cet article le contenu de cet accord et ce que les Etats-Unis lui reprochent.

20h13 : Donald Trump annonce sa décision au sujet de l'accord sur le nucléaire iranien. Regardez sa déclaration en direct.

18h42 : Rappelons que lors de sa visite aux Etats-Unis, fin avril, Emmanuel Macron avait tenté de convaincre Donald Trump de ne pas quitter unilatéralement l'accord, mais plutôt d'engager, avec les autres signataires, une négociation sur un nouveau texte, prévoyant de nouvelles conditions pour l'Iran. Pour un rappel du contenu de l'accord actuellement en vigueur, je vous invite à lire cet article.

18h42 : L'Elysée, de son côté, dément une information du New York Times, selon laquelle Donald Trump a déjà prévenu Emmanuel Macron qu'il avait pris la décision de quitter l'accord sur le nucléaire iranien. "Le président Trump n'a pas communiqué sa décision au président Macron", assure la présidence. Le chef d'Etat américain doit s'exprimer à 20 heures.

18h42 : L'Union européenne a réitéré son soutien à l'accord sur le nucléaire conclu avec l'Iran, lors d'une réunion à Bruxelles avec le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, et quelques heures avant l'annonce de la décision du président américain Donald Trump.

18h28 : Donald Trump doit annoncer ce soir à Washington s'il sort de l'accord sur le nucléaire iranien conclu en 2015 entre Téhéran et six puissances occidentales. "Soit, il adopte la position la plus radicale, c'est-à-dire un retrait de l'accord, brutal, immédiat. Soit, il adopte une position médiane, qui serait (...) de laisser la porte entrouverte aux Européens pour engager une initiative de négociation", a estimé Michel Taubmann, spécialiste de l'Iran sur franceinfo.

18h29 : Bonjour @anonyme, le président des Etats-Unis devrait annoncer à 14 heures (19 heures en France) depuis la Maison Blanche qu'il rétablit, au moins partiellement, les sanctions levées en contrepartie de l'engagement pris par l'Iran en 2015 de ne pas se doter de l'arme nucléaire.

18h29 : Bonjour ! A quelle heure précise connaitront nous la décision de Trump sur l’accord iranien ?