Diplomatie des affaires : quel est le poids de l’État ?

L’État français n’a aucun moyen de pression pour faire renoncer le groupe Lafarge à construire le mur anti-migrants voulu par Trump avec le Mexique.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le groupe franco-suisse Lafarge a annoncé vouloir construire le mur anti-migrants voulu par Donald Trump aux États-Unis. "Et si la France a protesté, elle ne peut rien faire pour l’empêcher", explique Jean-Paul Chapel sur le plateau du 20heures. L’État français ne peut pas interdire le commerce avec les États-Unis. Lafarge est une entreprise privée, l’État français n’est pas au capital, il n’a donc aucun moyen de pression. "Comme toutes les grandes entreprises, Lafarge s’est doté d’un code éthique, qui précise l’engagement de l’entreprise dans la protection des droits de l’homme, l’élimination du travail forcé ou encore l’abolition du travail des enfants", précise le journaliste.

"Aucun problème éthique"

Mais cette charte n’est pas contraignante : "Dans le cas du mur américain, Lafarge ne voit aucun problème éthique. Tant que la loi et les traités l’autorisent, les entreprises sont libres de traiter avec qui elles veulent. Pendant longtemps, l’Iran a été sous embargo, les entreprises françaises comme PSA, Bouygues ou Vinci ont dû attendre le feu vert du Quai d’Orsay pour commercer avec Téhéran", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le groupe LarfargeHolcim se dit prêt à contribuer à la construction du mur voulu par Trump entre le Mexique et les États-Unis.
Le groupe LarfargeHolcim se dit prêt à contribuer à la construction du mur voulu par Trump entre le Mexique et les États-Unis. (FRANCK FIFE / AFP)