Décret anti-immigration : Air France refuse d'embarquer 15 personnes vers les Etats-Unis et se justifie

Le décret du président américain Donald Trump interdisant l'entrée aux Etats-Unis de ressortissants de sept pays majoritairement musulmans (Iran, Irak, Libye, Somalie, Soudan, Syrie, Yémen) a des effets à travers le monde, où des passagers n'ont pas pu prendre leurs vols. Air France a indiqué dimanche avoir refusé d'embarquer une quinzaine de personnes vers les Etats-Unis. 

Un avion d\'Air France sur le tarmac de l\'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle (Val-d\'Oise), le 20 janvier 2017. 
Un avion d'Air France sur le tarmac de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle (Val-d'Oise), le 20 janvier 2017.  (BERTRAND GUAY / AFP)

Air France a déjà refusé d'embarquer une quinzaine de personnes vers les Etats-Unis depuis la signature par le président américain Donald Trump d'un décret interdisant l'entrée dans le pays de ressortissants de sept pays majoritairement musulmans. "Depuis le début, il y en a eu quinze", indique dimanche 29 janvier à l'AFP un porte-parole de la compagnie.

Le décret présidentiel, entré en application dès sa signature vendredi soir, interdit l'entrée aux Etats-Unis des ressortissants d'Iran, d'Irak, du Yémen, de Somalie, du Soudan et de Libye pendant une durée de 90 jours. Tous les Syriens sont, eux, interdits d'entrée sur le territoire américain jusqu'à nouvel ordre.

"Personne n'est bloqué à Paris"

Les passagers dont l'embarquement a été refusé par Air France sont des ressortissants de ces pays, "mais cela ne veut pas dire qu'ils venaient forcément de ces pays", a précisé le porte-parole. "Nous avons pris en charge tous ces passagers, personne n'est bloqué à Paris, nous avons pris les dispositions nécessaires pour réacheminer ces personnes à leur point d'origine", a-t-il souligné.

Air France a prévu de prévenir les passagers par courriel ou SMS sur les nouvelles règles pour leur éviter de prendre un vol et de se voir refuser, une fois arrivés à Paris, l'embarquement à bord d'un vol Air France pour les Etats-Unis.

La justification d'Air France

Face aux indignations, Air France s'est justifié dimanche soir, dans un communiqué intitulé "Pourquoi Air France doit appliquer les nouvelles restrictions d'entrée sur le territoire des Etats-Unis ?" "Comme toutes les compagnies aérienne, Air France est tenue de se conformer aux exigences d'entrée sur leur territoire des pays qu’elle dessert et n’est à ce titre pas autorisée à embarquer, en connaissance de cause, des passagers pour une destination dont l’accès leur est interdit. En procédant de la sorte, Air France ne fait que se conformer aux règles internationales qui régissent le transport aérien, qu’elle est tenue de respecter", explique la compagnie. 

Et le groupe précise : "Air France n’a pas d’autre préoccupation que de protéger ses clients, y compris des conséquences éventuelles d’une arrivée dans un pays dont l’accès leur est interdit, et de limiter autant que possible les désagréments que leur cause la décision des autorités américaines. Des dispositifs ont été immédiatement mis en place afin d’informer en amont les passagers concernés et d’aider ceux qui le souhaitent à rejoindre leur destination de départ. Aucun d’entre eux n’a été laissé sans aide."