Donald Trump répond à Kim Jong-un et affirme avoir un bouton nucléaire "plus gros et plus puissant" que le sien

Dans un discours prononcé le 1er janvier, le dictateur nord-coréen a averti les Etats-Unis et rappelé qu'il disposait désormais de missiles nucléaires susceptibles d'atteindre le territoire américain.

Le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.
Le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. (KCNA VIA KNS / AFP)

Le bras de fer entre Donald Trump et Kim Jong-un se poursuit et devient une question de taille. Le président américain a répondu au dictateur nord-coréen, mardi 2 janvier, sur Twitter. "Kim Jong-un vient d’affirmer que le 'bouton nucléaire est sur son bureau en permanence'. (...) Informez-le que moi aussi j’ai un bouton nucléaire, mais il est beaucoup plus gros et plus puissant que le sien et il fonctionne !", écrit-il sur le réseau social.

Dans un discours message prononcé à l'occasion du Nouvel An, Kim Jong-un s'était en effet montré menaçant. "Le bouton nucléaire est toujours sur mon bureau. Les Etats-Unis doivent prendre conscience que ce n'est pas du chantage mais la réalité", prévenait le leader nord-coréen, appelant son pays à produire en masse têtes nucléaires et missiles balistiques.

Malgré ce ton belliqueux, Pyongyang semble vouloir améliorer ses relations avec Séoul. Kim Jong-un a ordonné le rétablissement du "téléphone rouge" avec la Corée du Sud. Seul moyen de communication entre les deux pays, ce dispositif fonctionne de nouveau, depuis mercredi 3 janvier, à 7h30 (heure française).