Climat : les propriétés de Trump en Floride menacées par la montée des eaux

Ironie du sort, alors que Donald Trump a retiré les États-Unis de l'accord de Paris sur le climat, nombre de ses propriétés sont menacées par le changement climatique.

Franceinfo

Donald Trump va-t-il regretter son choix. "Les États-Unis se retireront de l'accord de Paris sur le climat", a-t-il assuré à Washington, le 1er juin dernier. Et si Donald Trump s'était tiré une balle dans le pied ? Son patrimoine immobilier pourrait souffrir du changement climatique, à commencer par ses nombreuses propriétés situées en Floride et menacées par la montée des eaux : "Le Mar-a-Lago Club", la "Trump Tower II" ou encore son golf sont concernés.

Proximité du littoral

"Les propriétés du président, en fonction de l'élévation du niveau de la mer et de la proximité du littoral, sont soumises aux mêmes risques que les autres propriétés situées dans ces secteurs", indique Tiffany Troxler, de l'Université de Floride. La Floride, gouvernée par un climaosceptique, a souvent les pieds dans l'eau. C'est déjà l'État américain le plus affecté par la montée des eaux. 

Le président américain Donald Trump, le 1er juin 2017, dans les jardins de la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), lors de l\'annonce du retrait américain de l\'accord de Paris sur le climat.
Le président américain Donald Trump, le 1er juin 2017, dans les jardins de la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), lors de l'annonce du retrait américain de l'accord de Paris sur le climat. (RON SACHS / RON SACHS - CNP)