Affaire Paul Manafort : "Les Américains vont commencer à se poser des questions"

Le directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, a finalement accepté de coopérer avec le procureur chargé de l'enquête sur les ingérences russes dans la campagne du candidat républicain. Paul Manafort a plaidé coupable d'association de malfaiteurs contre les États-Unis et d'entrave à la justice.   

L\'ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort.
L'ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort. (ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Paul Manafort, le fidèle directeur de campagne de Donald Trump a accepté vendredi 14 septembre de coopérer avec le procureur spécial Robert Mueller, chargé de l'enquête sur les ingérences russes dans la campagne du candidat républicain. Paul Manafort a plaidé coupable d'association de malfaiteurs contre les États-Unis et d'entrave à la justice.

Cet accord "tombe à un très mauvais moment", a réagi sur franceinfo Jean-Éric Branaa, spécialiste des questions de société et politique aux États-Unis, maître de conférences à Paris II Assas et chercheur à l'institut IRIS.

franceinfo : Cet accord peut-il gêner Donald Trump ?

Jean-Éric Branaa : Oui, cela peut gêner Donald Trump, parce que sur le plan politique et psychologique, cela tombe à un très mauvais moment, car il y a moins de deux mois avant les élections de mi-mandat le 6 novembre. Les Américains vont commencer à se poser des questions. Il y a beaucoup de gens dans l'entourage de Donald Trump, et des très proches, qui ont accepté de coopérer avec le procureur Mueller. Et le fait que Manafort coopère avec Mueller peut inquiéter et créer dans la tête des électeurs un trouble et les amener à ne pas voter pour les républicains.

L'affaire Manafort ne concerne pas directement la campagne de Donald Trump ?

Non, elle ne concerne pas la campagne. Ce sont de sombres affaires louches de détournements d'argent et d'espionnage. Manafort est accusé de ne pas s'être inscrit comme lobbyiste pour des chefs d'États étrangers. C'est même très loin de la campagne américaine.

Tout ce qui rapproche de Donald Trump, c'est qu'à un moment de sa carrière, Paul Manafort est devenu directeur de campagne. Mais c'est bien après toutes ces affaires qui sont déjà très anciennes. Ce qui étonne, c'est que le propre avocat de Manafort rappelle que c'est très ancien et a l'air de disculper Donald Trump sans le faire. C'est très embêtant sur le plan politique.

Sur le pan judiciaire en revanche, il risque d'y avoir assez peu de suite, même si Paul Manafort a signé un accord de coopération. Il est obligé de donner tous les documents, il sera obligé de témoigner devant un grand jury.

Pourra-t-il divulguer des informations gênantes sur Donald Trump ?

Cela voudrait dire qu'il les possède déjà. En réalité, les opposants de Donald Trump espèrent qu'il pourrait tomber dans cette affaire. Mais pour que cela arrive, il faudrait qu'un crime soit commis pendant la présidence. Or, toute cette affaire s'est passée avant. Depuis que Donald Trump est président, il n'a plus de lien avec Manafort. Il y a très peu de chance pour qu'il y ait des suites judiciaires.