États-Unis : un mouvement contre les violences policières d’une ampleur inédite

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Etats-Unis : un mouvement contre les violences policières d’une ampleur inédite
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Le démocrate Joe Biden accuse Donald Trump d’avoir transformé les États-Unis en champ de bataille. 140 villes sont concernées par les manifestations après la mort de George Floyd, c’est historique.

Des affrontements ont lieu à Minneapolis, Los Angeles, New York, Las Vegas et même Anchorage, en Alaska, avec un sit-in pacifique. La colère touche l’ensemble des États-Unis une semaine après l’interpellation meurtrière de l’Afro-Américain George Floyd. La vidéo a beaucoup tourné sur les réseaux sociaux, qui participent activement à l’organisation des manifestations avec le mot-dièse #BlackLivesMatter (La vie des noirs compte).

Couvre-feux et Garde nationale

De nombreuses villes ont instauré un couvre-feu, voire déployé la garde nationale. À l’est du pays, de Miami à New York, toutes les villes ont décrété un couvre-feu. À New York, il est prolongé jusqu’à dimanche et débutera à 20 heures au lieu de 23 heures. À l’autre bout du pays, Los Angeles a aussi imposé et prolongé un couvre-feu face aux violences et pillages. À Minneapolis, 13 000 soldats de la garde nationale ont été déployés dans les rues. Il y a, selon le New York Times, 140 villes vivent au rythme des manifestations, c’est plus qu’en 1968 en plein mouvement pour les droits civiques.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.