Louisiane : une enseignante arrêtée pour protester contre l'augmentation salariale du président du conseil d'administration

Lors d'une réunion en Louisiane (États-Unis), une enseignante a osé remettre en question l'augmentation de salaire perçue par le président du conseil d'administration de son école. Elle a fini en garde à vue. 

Cette vidéo n'est plus disponible

Deyshia Hergrave est enseignante en Louisiane, aux États-Unis. Lors d'une réunion publique au sein de l'école, elle remet en cause l'augmentation perçue par le président du conseil d'administration, exprimant son indignation devant toute la salle : "toute personne en position de leadership qui perçoit une augmentation, ça fait l'effet d'une claque pour nous, enseignants, et pour n'importe quel personnel, comme celui de la cafétéria par exemple." La réponse du président ? La faire expulser de la salle. Quelques minutes plus tard, elle se fait plaquer au sol et arrêter par le même officier qui l'avait expulsée de la salle, alors que plusieurs personnes enregistrent la scène avec des smartphones. 

"Je suis révoltée et j'espère que vous aussi"

Menottée, elle répond au policier qui l'exhorte à ne pas résister l'arrestation qu'elle est "bien plus petite" que lui. Après une nuit en grade à vue, l'enseignante riposte avec une vidéo sur les réseaux sociaux. "En me réduisant au silence, ils n'ont pas respecté le premier amendement (de la Constitution américaine), mon droit de parole. Je suis révoltée et j'espère que vous aussi", dit-elle en s'adressant aux spectateurs. Les internautes témoignent en ligne de leur soutien à la femme, qui ne sera pas poursuivie en justice. 

Luisiane 
Luisiane  (FRANCEINFO)