"Les balles m'ont presque touché" : après la tuerie d'Uvalde, les premiers témoignages glaçants d'enfants survivants

Dix-neuf enfants et deux enseignantes ont péri mardi dans l'école Robb de cette commune texane sous les balles de Salvador Ramos. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un mémorial a été installé devant l'école Robb, où 19 élèves et 2 enseignantes ont été tués, à Uvalde au Texas, le 28 mai 2022. (JAE C. HONG / AP / SIPA)

Que s'est-il passé lors de la tuerie d'Uvalde ? Dix-neuf enfants et deux enseignantes ont péri mardi dans l'école Robb de la commune texane sous les balles de Salvador Ramos, 18 ans à peine. Des enfants ayant survécu au massacre ont commencé à témoigner dans les médias américains, samedi 28 mai. 

En entrant dans la salle, le tireur a fermé la porte, disant aux élèves : "Vous allez tous mourir", avant d'ouvrir le feu, a raconté un survivant, Samuel Salinas, 10 ans, à la chaîne ABC*. "Je crois qu'il me visait", a témoigné l'enfant, mais une chaise se trouvant entre lui et le tireur a bloqué la balle. Dans la pièce au sol recouvert de sang, Samuel Salinas a essayé de "faire le mort" pour ne pas être visé par les tirs. "Il y avait du sang sur le sol, a-t-il décrit. Et il y avait des enfants (...) ensanglantés."

Des enfants traumatisés

Miah Cerrillo, 11 ans, a tenté d'échapper à l'attention de Salvador Ramos de la même façon. La fillette s'est couverte du sang d'un camarade, dont le cadavre se trouvait à côté d'elle, a-t-elle expliqué à CNN*, dans un témoignage non filmé. Elle venait de voir l'assaillant abattre son institutrice, après lui avoir dit "bonne nuit".

Un autre élève, Daniel, a raconté au Washington Post* que pendant que les victimes attendaient que la police vienne les sauver, personne ne criait. "J'étais effrayé et stressé, parce que les balles m'ont presque touché." Sa professeure, qui a été blessée pendant l'attaque mais a survécu, chuchotait aux élèves de "rester calmes" et de ne "pas bouger".

Une enfant, également touchée par une balle, avait doucement demandé à l'enseignante d'appeler la police, disant qu'elle "saignait beaucoup", a relaté Daniel, qui ne peut plus dormir seul et fait des cauchemars. Les enfants qui ont survécu "sont traumatisés, et ils devront vivre avec ça toute leur vie", a déclaré sa mère, Briana Ruiz.

Samuel Salinas a lui aussi dit faire des cauchemars, dans lesquels il voit le tireur. L'idée de retourner à l'école, ou même de revoir ses petits camarades, reste effrayante. "Je n'ai pas hâte", a-t-il confié, ajoutant vouloir "rester à la maison" et se "reposer".

Joe Biden se rend sur place

Dimanche, Joe Biden et son épouse Jill Biden se rendront à Uvalde, pour "partager le deuil" des habitants de cette ville bouleversée par l'un des pires massacres par arme à feu des dernières années dans le pays. "On ne peut pas rendre les drames illégaux, je le sais. Mais on peut rendre l'Amérique plus sûre", a plaidé le président des Etats-Unis dans un discours samedi, regrettant que "dans tant d'endroits, tant d'innocents soient morts".

Le président démocrate, qui a régulièrement dénoncé l'"épidémie" de violence par arme à feu, n'a pour l'instant pas réussi à faire passer une législation d'ampleur sur la question.

*Tous les liens suivis d'un astérisque renvoient vers des contenus en anglais.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.