Le rappeur Nipsey Hussle tué par balles à Los Angeles

L'artiste de 33 ans est mort dans une fusillade qui a également fait deux blessés.

Le rappeur Nipsey Hussle, sur scène, le 7 février 2019, à Los Angeles (Californie).
Le rappeur Nipsey Hussle, sur scène, le 7 février 2019, à Los Angeles (Californie). (MATT WINKELMEYER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Il était nommé aux Grammy Awards pour son album Victory Lap. Le rappeur américain Nipsey Hussle a été tué par balles, dimanche 31 mars, à Los Angeles (Californie), selon les médias américains CNN et le Los Angeles Times, qui citent des sources policières. Un porte-parole de la police locale a confirmé à l'AFP qu'une personne était morte et que deux autres avaient été blessées dans une fusillade, dimanche après-midi. Le tireur a pris la fuite, a précisé ce porte-parole.

"Avoir des ennemis puissants est une bénédiction", avait, de façon troublante, tweeté quelques heures avant sa mort le rappeur, originaire d'un quartier de Los Angeles marqué par la guerre des gangs.

Issu de la scène hip hop underground, Nipsey Hussle, 33 ans, avait débuté en vendant ses propres compilations dont la plus célèbre, Crenshaw, était sortie en 2013. Avec un autre rappeur, YG, il avait fait du bruit, en avril 2016, en sortant la chanson FDT (pour "Fuck Donald Trump"), en pleine campagne électorale pour la présidentielle américaine.

Rihanna, Pharrell Williams ou encore Snoop Dogg ont rendu hommage au rappeur sur Twitter.