Vidéo Lady Gaga, Aretha Franklin, Bruce Springsteen... Quand les artistes animent les investitures des présidents américains

Joe Biden fait monter sur scène plusieurs stars mercredi, comme Jennifer Lopez, Lady Gaga ou encore Bruce Springsteen. En cela il marche dans les pas de ses prédécesseurs, qui ont eu de grands shows... mais connu aussi quelques ratés.

Article rédigé par
Édité par Noémie Bonnin - Yann Bertrand
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Barack Obama et Michelle Obama avec la chanteuse Beyoncé, le 20 janvier 2009. (JOANN DOST / AFP)

Lady Gaga et Jennifer Lopez sur la scène, au côté de Joe Biden, puis Bruce Springsteen, John Legend ou Justin Timberlake, ensuite, pour un grand show télévisé : l'investiture du nouveau président américain est ponctuée, comme d'habitude, d'interventions de plusieurs stars. C'est en fait une tradition américaine inébranlable.

>> Suivez l'investiture de Joe Biden en direct

Les chanteurs et chanteuses ne sont évidemment pas choisies au hasard : Lady Gaga est une icône démocrate, devenue proche de Joe Biden. Aux côtés du nouveau président, c'est elle qui interprète l'hymne américain. Jennifer Lopez a elle aussi été très active durant la campagne. En termes de voix, avouons-le, il est dans tous les cas difficile de faire pire qu'il y a quatre ans. Lors de l'investiture de Donald Trump, la chanteuse Jackie Evancho n'avait pas laissé un souvenir impérissable, pas plus que le chanteur Lee Greenwood, ou la légende de la country Toby Keith.

En réalité, pour revivre de grands moments musicaux, il faut aller chercher plus loin : avec Frank Sinatra ou Harry Belafonte pour Kennedy, ou le même Sinatra pour présenter Ray Charles lors de l'investiture de Ronald Reagan.

Bill Clinton, lui, avait fait appel à Michael Jackson, Bob Dylan ou Fleetwood Mac. Après lui, George W. Bush s'était notamment appuyé sur Ricky Martin. Mais pas grand monde ne résiste au programme des deux investitures de Barack Obama. Aretha Franklin en 2009, puis Beyoncé en 2013, certes en play-back, mais quand même.

Pour l'investiture de Joe Biden cette année, il y a aussi "The Boss", la voix forte de l'Amérique, déjà présent pour Barack Obama, allié des Clinton : Bruce Springsteen.

Les choix des nouveaux présidents en matière de musique pour leur investiture
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.