Les États-Unis "n'avaient plus de stratégie" en Afghanistan

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
cizel
FRANCEINFO
Article rédigé par
P. Loison - franceinfo
France Télévisions

Annick Cizel, enseignante-chercheuse spécialiste de la politique étrangère américaine, est invitée sur franceinfo mardi 31 août pour commenter le retrait militaire américain d'Afghanistan.

Le président américain "Joe Biden a admis que l'objectif de guerre n'a cessé de bouger au fil des années. Au départ, en septembre 2001, il faut se venger d'Al-Qaïda et puis l'administration Bush fait pivoter l'objectif de guerre vers cette construction d'une nation afghane, cette construction d'institutions, cette construction sociétale de l'Afghanistan. Ce n'est plus un but partagé et consensuel aux États-Unis. Ça devient un gouffre financier, une exportation de la démocratie occidentale sur un pays qui n'est pas prêt et qui n'en veut pas", rappelle Annick Cizel, enseignante-chercheuse à la Sorbonne Nouvelle, mardi 31 août sur franceinfo.

Déjà en 2014, Obama voulait se retirer

"En 2014, quand Barack Obama veut clore cette guerre, mais ne peut pas, on perd toute stratégie en Afghanistan. Il n'y a plus de stratégie, il y a une succession de tactiques spontanées, ont reconnu d'anciens généraux. On a perdu la vision du 11-Septembre et c'est cette perte de repères que Joe Biden tente de recadrer en ayant le courage politique", mais avec l'accord des démocrates et des républicains, de se retirer d'Afghanistan, conclut cette spécialiste de la politique étrangère américaine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Joe Biden

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.