Gaz : les États-Unis viennent au secours de l’Europe

Publié Mis à jour
Gaz : les États-Unis viennent au secours de l’Europe
FRANCE 2
Article rédigé par
J.Gasparutto, M.Wegnez - France 2
France Télévisions

Depuis le début de la guerre en Ukraine, l’indépendance énergétique européenne est au cœur des sujets. Washington vient au secours des Européens et s’engage à livrer à l’Europe 15 milliards de mètres cube supplémentaires de gaz naturel liquéfié.

Joe Biden vient au secours des Européens pour leur livrer du gaz. Les États-Unis et l’Union européenne ont acté un partenariat pour accroître leurs échanges. L’objectif commun : affaiblir Vladimir Poutine. "Poutine utilise les énergies produites en Russie pour prendre en otage les pays qui l’entourent et il utilise les profits pour financer sa guerre", a déclaré Joe Biden. Pour s’approvisionner en gaz russe, les Européens payent 600 000 euros par jour à la Russie.

Une solution sur la durée ou uniquement à court-terme ?

D’ici la fin de l’année, les États-Unis s’engagent à livrer à l’Europe 15 milliards de mètres cube supplémentaires de gaz naturel liquéfié, ce qui correspond à 10% du gaz russe importé par les Européens. D’ici 2030, l’objectif est d’en livrer 50 milliards par an. Cependant, ce type d’énergie coûte cher. Il faut la transporter par bateaux puis la transformer dans les usines. Pour les experts, la solution n’est valable qu’à court terme. "Notre priorité en tant qu’européen, ça doit être notre indépendance à nous", pense Thomas Pellerin-Carlin, directeur du Centre énergie de l'Institut Jacques Delors. En attendant, l’Europe semble prête à tout pour renoncer au gaz russe. Par exemple, le chancelier allemand pourrait repousser la fermeture des centrales à charbon.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.