Fusillade dans une école au Texas : des questions émergent autour de l'intervention de la police

Le directeur du département de la sécurité publique du Texas, Steven McCraw, a déclaré à CNN que le tireur était resté à l'intérieur de l'école pendant environ 40 minutes avant que la police ne réussisse à l'abattre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'école primaire d'Uvalde, au Texas (Etats-Unis), où 19 enfants et deux adultes sont morts le 24 mai 2022, abattus par un tireur de 18 ans.  (BRANDON BELL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Quel a été le déroulé exact de la tuerie d'Uvalde au Texas (Etats-Unis) ? La chronologie des faits et le rôle de la police dans la fusillade étaient au centre des questions jeudi 26 mai. Certains témoins à l'extérieur de l'école dénonçant la passivité des forces de l'ordre. 

"Il y avait au moins 40 agents armés jusqu'aux dents mais ils n'ont rien fait jusqu'à ce qu'il soit trop tard", a déclaré auprès d'ABC Jacinto Cazares, père de Jacklyn Cazares, l'une des victimes, âgée de 10 ans. Daniel Myers, un pasteur, se trouvait avec sa femme à l'extérieur de l'école, environ 30 minutes après l'entrée du tireur dans l'établissement. Il a décrit à l'AFP comment les policiers ont attendu pour donner l'assaut en l'absence d'une unité spécialisée, et comment les parents assistant à la scène étaient "désespérés".

"Ils (les parents) étaient prêts à rentrer. L'un des proches a dit : 'J'ai été militaire, donnez-moi juste un pistolet, je vais y aller. Je ne vais pas hésiter. Je vais y aller'."

Daniel Meyers, un témoin

à l'AFP

Les forces de l'ordre ont déclaré mercredi avoir tenté d'empêcher Salvador Ramos, le tireur âgé de 18 ans, d'entrer dans l'école. Après un échange de coups de feu, il est parvenu à se barricader dans une salle de classe. C'est là qu'il a tué 19 enfants et deux enseignantes. Le directeur du département de la sécurité publique du Texas, Steven McCraw, a déclaré à CNN que le tireur était resté à l'intérieur de l'école pendant environ 40 minutes, avant que la police ne réussisse à l'abattre.

Le chef de la police aux frontières, Raul Ortiz, assure que ses agents intervenus sur place "n'ont pas hésité""Ils ont élaboré un plan. Ils sont entrés dans la salle de classe et ils ont résolu cela aussi rapidement qu'ils pouvaient", a-t-il déclaré sur CNN.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Fusillades aux Etats-Unis

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.