Etats-Unis : un suspect arrêté dans l'enquête sur la fuite de documents confidentiels américains

Le suspect, Jack Teixeira, employé de la Garde nationale aérienne, "a été interpellé sans incident", selon le ministre américain de la Justice.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un homme est arrêté par le FBI à Dighton (Massachusetts), le 13 avril 2023, dans l'enquête sur la fuite de documents américains confidentiels. (WBZ / CBS / AFP)

Il est peut-être à l'origine de l'affaire qui fait trembler les renseignements américains. Un jeune homme a été arrêté dans le Massachusetts (nord-est des Etats-Unis), jeudi 13 avril, dans le cadre de l'enquête sur la fuite de documents confidentiels américains, a annoncé le ministre de la Justice, Merrick Garland.

Le suspect, Jack Teixeira, employé de la Garde nationale aérienne, "a été interpellé sans incident", selon le ministre. Son interpellation a eu lieu à Dighton, une petite ville rurale au sud de Boston. Les télévisions américaines ont diffusé en boucle des images aériennes montrant l'arrestation d'un individu par des agents des forces de sécurité. On pouvait y voir un homme, mains sur la tête et portant un t-shirt gris et un short rouge, reculer lentement vers des soldats avant d'être interpellé, puis escorté vers un véhicule d'allure civile.

Des fuites venues d'un membre d'une base militaire

Le Washington Post a rapporté, mercredi, que la fuite était l'œuvre d'un jeune homme qui aurait partagé ses informations sur un groupe privé du réseau social Discord. Sous le pseudonyme "OG", le suspect aurait publié pendant des mois des documents issus de la base militaire où il travaillait. L'homme était critique envers les forces de l'ordre, la communauté du renseignement et l'Etat, dont il dénonçait "l'abus de pouvoir".

"OG" avait demandé aux autres membres du groupe de ne pas diffuser les documents, assurant qu'il n'avait pas l'intention d'être un lanceur d'alerte, selon une source du Washington Post. Le groupe, composé d'une vingtaine de personnes, s'est formé dès 2020 autour de leur passion mutuelle pour les armes à feu, le matériel militaire et la religion.

Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête pénale après la fuite de ces documents en ligne, qui détaillent les vues de Washington sur la guerre en Ukraine et semblent indiquer une collecte d'informations sur de proches alliés des Etats-Unis.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.