États-Unis : le barbier, haut lieu de confidences

Dans plusieurs Etats du sud des États-Unis, le salon du barbier est devenu un lieu d’écoute pour les hommes noirs.

FRANCEINFO

Les barbiers sont vraiment importants dans le sud des Etats-Unis. "Nous sommes vraiment le phare de notre communauté. Tout le monde vient chez le barbier. James travaille pour le gouvernement. J’ai un type qui est médecin, je coiffe le pasteur aussi, qui vient et se confie à nous. c’est là qu’il vient", explique Antonio Wiggins, barbier à Jackson, dans le Mississippi.

Le barbier fait office de psychologue

Dans 14 villes du Sud et du Midwest, plus de 150 barbiers appartenant au mouvement "confess project" et se sont donnés pour mission d’écouter les confidences d’hommes afro-américains et de leur donner des conseils, de les aider à aller mieux. "Quand tu viens souvent chez le barbier, tu rencontres des gens avec qui tu te sens à l’aise. Alors t'ouvres un peu et tu peux parler de certaines choses sans être jugé", confie un client. Les barbiers reçoivent une formation pour aider à lutter contre les problèmes de santé mentale dans des Etats marqués par des années de ségrégation raciale. Tous les sujets sont abordés : racisme, argent, paternité, mais aussi politique, le sujet du moment avec le coronavirus. 

Antonio Wiggins, barbier américain
Antonio Wiggins, barbier américain (FRANCEINFO)