Cet article date de plus de trois ans.

Etats-Unis : Matt Lauer, animateur vedette de NBC, licencié pour des soupçons de harcèlement sexuel

La chaîne a décidé, mercredi, de se séparer de l'un des visages les plus célèbres de la télévision américaine. Il animait le "Today Show" depuis vingt ans.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le présentateur américain Matt Lauer à Beverly Hills (Etats-Unis), le 22 février 2015. (DANNY MOLOSHOK / X01907)

Dorénavant, les téléspectateurs de NBC News accros au "Today Show" ne se réveilleront plus le matin avec Matt Lauer à l'écran. La chaîne américaine a décidé de licencier son présentateur vedette après des accusations de harcèlement sexuel. Les faits rapportés constituent "une violation claire des principes de l’entreprise", selon un communiqué du président du conseil d'administration de la chaîne lu à l'antenne, mercredi 29 novembre. 

"L’une de nos collègues nous a adressé une plainte détaillée faisant état d’un comportement sexuel inapproprié sur le lieu de travail de la part de Matt Lauer", a expliqué en direct l'une des présentatrices du "Today Show". Il a donc été décidé de mettre fin au contrat du journaliste de 59 ans.

Une semaine après le licenciement de Charlie Rose

Matt Lauer est l'un des visages les plus connus de la télévision américaine. Il présentait la matinale de NBC News depuis 1997. Cette nouvelle intervient plus d'une semaine après le licenciement d'un autre présentateur vedette, Charlie Rose, écarté des chaînes CBS et PBS pour des raisons similaires.

Le président Donald Trump a réagi à son éviction lors d'un tweet matinal. "Wow, Matt Lauer vient juste d'être viré de NBC pour 'comportement sexuel inapproprié sur son lieu de travail'. Mais quand est-ce que les hauts responsables de NBC & Comcast seront virés pour avoir publié toutes ces 'Fake news'. Regardez le passé d'Andy Lack !", a-t-il écrit, sans se détourner de sa bataille contre les médias. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.