États-Unis : la publicité qui divise le pays

Pour incarner sa dernière campagne, la marque Nike a choisi Colin Kaepernick. Ce footballeur américain avait posé un genou à terre lors de l’hymne américain en signe de protestation contre les violences policières.

Voir la vidéo
FRANCE 2

C’est un visage sur une publicité qui divise l’Amérique. Colin Kaepernick est l’emblème de la dernière campagne de Nike. Tout sacrifier pour ses convictions, il l’a fait. Il y a deux ans, cette star du football pose le genou à terre lors de l’hymne américain pour protester contre les violences policières faites au noir. Donald Trump l’avait publiquement injurié. "Sortez ce fils de… du terrain immédiatement", avait lancé le président des États-Unis.

Des appels au boycott

Avec cette publicité, la marque géante du sport prend donc politiquement parti. Certains clients applaudissent. "On vit dans un pays libre où on peut s’exprimer sur les combats qu’on juge importants. Si Nike pense que ce message peut servir son image, je trouve ça très bien", souligne un client. D’autres sont en revanche scandalisés. Et les appels au boycott fleurissent mais servent au contraire le marketing et la communication de l’entreprise.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ex quarterback des 49ers de San Francisco, Colin Kaepernick, lors d\'un match contre les San Diego Chargers, le 1er septembre 2016.
L'ex quarterback des 49ers de San Francisco, Colin Kaepernick, lors d'un match contre les San Diego Chargers, le 1er septembre 2016. (USA TODAY SPORTS / REUTERS)