Etats-Unis : l'ouragan Ian va coûter plusieurs dizaines de milliards de dollars à l'économie américaine

L'ouragan, qui a touché la Caroline du Sud vendredi soir, devrait engendrer des coûts de plusieurs dizaines de milliards de dollars.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Des bateaux enchevêtrés à Fort Myers, en Floride (Etats-Unis), après le passage de l'ouragan Ian, le 29 septembre 2022. (JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Maisons soufflées ou sous l'eau, infrastructures endommagées, entreprises et exploitations agricoles à l'arrêt... L'ouragan Ian, qui a ravagé une partie des côtes floridiennes mercredi 28 septembre, va peser sur la croissance américaine, coûter des dizaines de milliards de dollars aux assureurs en Floride et laisser en difficultés de nombreux propriétaires non assurés.

L'évaluation de l'ampleur de la dévastation est encore très préliminaire, alors que l'ouragan a touché les côtes de Caroline du Sud, vendredi 30 septembre. Mais il est d'ores et déjà établi que "l'ouragan devrait fortement perturber l'activité économique sur dix jours, avec les coupures d'électricité, les annulations de vols, la suspension de la production énergétique, l'impact sur les exploitations agricoles, en particulier les oranges", énumère Gregory Daco, économiste pour le cabinet EY-Parthenon.

Le PIB des Etats-Unis affecté de 0,3%

Ian devrait au final peser sur le produit intérieur brut de la Floride à hauteur de 6% au troisième trimestre et sur celui des Etats-Unis à hauteur de 0,3%, estime le spécialiste. Comme pour tous les désastres naturels, cet impact économique s'amoindrira progressivement, surtout quand sera engagé "un effort de reconstruction en matière d'infrastructures portuaires, routières, résidentielles", explique l'économiste à l'AFP. Mais cet effet "se déroule sur plusieurs années".

A plus court terme, les pertes liées au vent sur les propriétés résidentielles et commerciales devraient atteindre pour les assureurs entre 22 et 32 milliards de dollars tandis que les pertes liées aux inondations pourraient coûter 6 à 15 milliards de dollars, a calculé le cabinet spécialisé CoreLogic. "Il s'agit de la tempête la plus coûteuse en Floride depuis que l'ouragan Andrew a touché terre en 1992", a commenté un responsable de CoreLogic dans un communiqué publié jeudi.

L'agence de notation Fitch évalue de son côté les pertes assurées entre 25 et 40 milliards de dollars en Floride, un montant qui pourrait s'élever en fonction de l'impact de Ian sur les Etats plus au nord. Son homologue S&P Global Rating avance un chiffre de 30 à 40 milliards de dollars. Pour le cabinet Moody's Analytics, les pertes pour les assureurs pourraient atteindre 45 à 55 milliards de dollars, et l'activité économique perdue en Floride s'élever entre 7 à 10 milliards.

L'absence d'assurance inondation

En prenant une estimation moyenne et ajustée de l'inflation (46 milliards), il entrerait dans le top 10 des ouragans les plus coûteux aux Etats-Unis, selon les calculs du cabinet, derrière notamment les ouragans Katrina en 2005 (160 milliards), Harvey (124 milliards) ou Maria (111 milliards) en 2017.

Ces premières estimations ne prennent pas en compte les bâtiments n'ayant pas d'assurance inondation, qui représentent la grande majorité de l'immobilier en Floride. Selon des données du cabinet Milliman transmises vendredi à l'AFP, seulement 18,5% des maisons dans les comtés soumis à un ordre d'évacuation à l'approche de l'ouragan possèdent une assurance souscrite auprès de l'organisme public chargé d'apporter ce genre de couverture (National flood insurance program). Très peu d'assurances privées proposent cette option.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.