Etats-Unis : Joe Biden autorise à nouveau les personnes transgenres à servir dans l'armée

Le nouveau président américain est revenu lundi sur une décision controversée prise par son prédécesseur, Donald Trump.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président américain Joe Biden lors d'un discours à la Maison Blanche sur la crise économique, à Washington (Etats-Unis), le 22 janvier 2021. (ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Le 46e président des Etats-Unis, Joe Biden, a annulé, lundi 25 janvier, la décision controversée de son prédécesseur, Donald Trump, d'interdire aux personnes transgenres de servir dans l'armée si elles avaient besoin d'un traitement médical.

Depuis avril 2019, et une décision de la Cour suprême validant cette interdiction, les personnes transgenres sont contraintes de servir en fonction de leur genre assigné à la naissance, une mesure jugée discriminatoire par les associations de défense des droits humains. "Le président estime que l'identité de genre ne doit pas être un obstacle au service militaire et que la force du pays se trouve dans la diversité", a précisé la Maison Blanche dans un communiqué.

"Tous les Américains qualifiés pour servir devraient pouvoir le faire"

En présence du ministre de la Défense, Lloyd Austin, et du chef d'état-major, le général Mark Milley, le nouveau président américain a signé un décret selon lequel "tous les Américains qualifiés pour servir dans les forces armées des Etats-Unis devraient pouvoir le faire", a indiqué la Maison Blanche.

A la fin de son mandat, l'ancien président démocrate Barack Obama avait prévu que l'armée commencerait à accueillir des recrues transgenres au 1er juillet 2017.

Son successeur républicain avait d'abord reporté l'échéance au 1er janvier 2018, puis avait décidé de revenir complètement sur cette politique. Donald Trump avait mis en avant, dans une salve de tweets en juillet 2017, "le fardeau des coûts médicaux énormes" et des "perturbations", prenant le contre-pied de la hiérarchie militaire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.