Boston : la mère des terroristes était aussi surveillée depuis 2011

Les enquêteurs se demandent si elle a pu contribuer à la radicalisation de ses fils. 

Anzor Tsarnaev (G) et Zubeidat Tsarnaeva, les parents des deux suspects des attentas de Boston, lors d\'une conférence de presse à Makhatchkala (Daguestan), le 25 avril 2013.
Anzor Tsarnaev (G) et Zubeidat Tsarnaeva, les parents des deux suspects des attentas de Boston, lors d'une conférence de presse à Makhatchkala (Daguestan), le 25 avril 2013. (SERGEI RASULOV / NEWS TEAM / AFP)

On savait Tamerlan Tsarnaev, l'aîné des deux auteurs présumés des attentats du marathon de Boston, signalé au FBI en 2011. Selon Dutch Ruppersbergermembre démocrate de la commission du Renseignement de la Chambre des représentants, vendredi 26 avril, leur mère était également suivie par les enquêteurs américains, dans le cadre de la surveillance de réseaux terroristes.

"Elle nous intéresse car nous cherchons à savoir si elle a pu aider à la radicalisation de son fils, ou si elle a eu des contacts avec d'autres personnes dans d'autres groupes terroristes", a expliqué l'élu, cité par le New York Daily News (en anglais). Selon un membre anonyme des services secrets, son nom aurait été incrit sur la liste Terrorist Identities Datamart Environment, du centre national de contre-terrorisme, en 2011. De son côté, le DailyMail (en anglais) affirme qu'elle avait été ajoutée à la liste de surveillance de la CIA 18 mois avant les attaques perpétrées par ses fils. 

Agées de 45 ans, celle-ci a tenu une conférence de presse à Makhachkala, la capitale du Daguestan (Caucase) où elle réside avec son mari, racontée par le Boston Globe (en anglais pour abonnés). Elle y a défendu ses fils et expliqué que les informations la liant à des activités terroristes n'étaient que "mensonge et hypocrisie".