Afghanistan : l'ambassade américaine à Kaboul demande à ses ressortissants d'éviter l'aéroport

Il s'agit, selon le président américain, de l'une des opérations d'évacuation "les plus difficiles de l'histoire".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des personnes évacuées par l'armée américaine, à l'aéroport de Kaboul (Afghanistan), le 18 août 2021. (EYEPRESS NEWS / AFP)

Les ressortissants américains doivent éviter de se déplacer vers l'aéroport de Kaboul, a stipulé samedi 21 août l'ambassade des Etats-Unis en Afghanistan. Celle-ci évoque de "potentielles menaces de sécurité".

Les Américains peuvent venir s'ils reçoivent "des instructions individuelles d'un représentant du gouvernement américain pour ce faire", détaille le bulletin publié sur le site internet de l'ambassade (contenu en anglais). La gigantesque opération d'évacuation dans la capitale afghane, "l'une des plus difficiles de l'histoire" selon le président américain Joe Biden, se poursuit samedi dans le chaos, et les routes menant à l'aéroport de Kaboul continuent d'être congestionnées.

Les Etats-Unis, qui prévoient d'évacuer plus de 30 000 Américains et civils afghans via leurs bases au Koweït et au Qatar, affirment avoir déjà fait sortir plus de 13 000 personnes depuis le 14 août.

Malgré des jours d'échec, des milliers de familles se massaient encore samedi devant l'aérodrome, espérant monter dans un avion. Devant elles, des militaires américains et une brigade des forces spéciales afghanes se tenaient aux aguets pour les dissuader d'envahir les lieux. Derrière eux, des talibans, désormais accusés de traquer des Afghans ayant travaillé pour l'Otan pour les arrêter et de restreindre l'accès à l'aéroport, observaient la scène.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.