Relance du processus d'adhésion de la Turquie

C'est un échange inédit : l'Union européenne est prête à réenvisager l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne en échange d'un meilleur contrôle des réfugiés syriens.

France 2

Les Turcs ne pouvaient pas rêver mieux. Leur adhésion à l'Union européenne pourrait être de nouveau un dossier sur la table. En échange, l'union réclame un meilleur contrôle de leurs frontières, et notamment des réfugiés syriens. A Bruxelles, un sommet réunit les 27 chefs d'Etats européens et le Premier ministre turc. "C'est une journée historique. Je suis ravie que le processus d'adhésion soit relancé", a-t-il affirmé. Un Geste de bonne volonté et à faciliter l'accès aux visas européens pour les Turcs. Trois milliards d'euros d'aide devraient aussi être alloués à la Turquie.

Des concessions et des contreparties

Mais ces propositions ont une contrepartie. La Turquie s'engage à faire plus pour garder les réfugiés syriens sur son territoire et à lutter contre les réseaux de passeurs. A améliorer aussi, les camps de réfugiés turcs pour les réfugiés syriens. Mais jusqu'où l'Europe, submergée par la crise migratoire est-elle prête à aller. Droits de l'Homme, de la presse...la Turquie d'Erdogan est bien loin des standards européens.

Le JT
Les autres sujets du JT
Recep Tayyip Erdogan, le 9 septembre 2015.
Recep Tayyip Erdogan, le 9 septembre 2015. ( UMIT BEKTAS / REUTERS)