VIDEO. Turquie : nouveaux affrontements entre manifestants et policiers

Les manifestations et les violences se sont poursuivies, dans la nuit de dimanche à lundi, à Instanbul, Ankara ou Izmir. Plusieurs milliers de manifestants ont scandé des slogans hostiles au gouvernement.

Voir la vidéo
France 2 - Simon Ricottier

Le mouvement de contestation dure depuis quatre jours en Turquie. Un vent de révolte souffle sur le pays. Né de l'opposition à un projet immobilier à Istanbul, il remet désormais en cause la politique du Premier ministre islamo-conservateur, Recep Tayyip Erdogan. Lundi 3 juin au matin, le calme semblait revenu, mais dans la nuit de dimanche à lundi, de nouvelles violences ont éclaté entre policiers et manifestants, dans plusieurs grandes villes du pays.

A Izmir, dans l'ouest du pays, des manifestants ont lancé des cocktails molotov sur la permanence du Parti pour la justice et le développement (AKP). Le bâtiment a été partiellement détruit. De violents affrontements ont également éclaté à Istanbul. Les protestataires ont érigé des barricades avec du mobilier urbain et des pavés. Toutes les rues menant au bureau du Premier ministre ont été bouclées et les policiers ont tiré des grenades lacrymogènes pour repousser les manifestants. Dans le centre d'Ankara, la police a aussi effectué une descente dans un centre commercial car elle soupçonnait des manifestants de s'y être réfugiés. Des centaines de personnes ont été arrêtées.

Des manifestants hostiles au gouvernement défient les policiers dans les rues d\'Istanbul (Turquie), le 3 juin 2013.
Des manifestants hostiles au gouvernement défient les policiers dans les rues d'Istanbul (Turquie), le 3 juin 2013. (GURCAN OZTURK / AFP)