Attentat à Istanbul : la Turquie inquiète pour l'industrie touristique

Au lendemain de l'attentat survenu dans le quartier de Sultanahmet, les autorités font tout pour rassurer les vacanciers.

FRANCE 3

Julie Creuzillet est française. En vacances en Turquie, elle n'a pas pu visiter la Mosquée bleue mardi 12 janvier. Le quartier était bouclé pour cause d'attentat. Tout a rouvert aujourd'hui dans une atmosphère lourde. "On a discuté avec un turc qui nous a demandé si on voulait vraiment venir sur Sultanahmet. Il nous a dit qu'on était fous, si on voulait vraiment y aller. Il nous l'a demandé trois fois quand même. Cela ne nous aide pas trop à avoir confiance", explique Julie Creuzillet.

Effacer les traces de l'attentat

10 touristes allemands ont perdu la vie mardi dans cet attentat. C'est au Karcher qu'on nettoyait ce matin la place touristique. Faire place nette, tout faire pour éviter l'hémorragie touristique amorcée par la crise syrienne. Avant de succomber au charme du vieil Istanbul, les touristes pèsent désormais le pour et le contre. "J'ai un peu hésité, surtout à cause de mes parents. Ils étaient un peu contre, mais bon j'ai eu un peu de courage, je me suis dit pourquoi pas, j'essaye de profiter", explique Bilal Bourguida, un autre touriste français.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers sur la scène de l\'attentat-suicide commis sur la place Sultanahmet à Istanbul, en Turquie, le 12 janvier 2016.
Des policiers sur la scène de l'attentat-suicide commis sur la place Sultanahmet à Istanbul, en Turquie, le 12 janvier 2016. (MURAD SEZER / REUTERS)