Cet article date de plus de cinq ans.

Crise des migrants : Ankara en position de force

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Crise des migrants : Ankara en position de force
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

En duplex de Bruxelles, Valéry Lerouge commente le sommet européen et les ambitions de l'accord entre l'UE et la Turquie.

Ce 7 mars à Bruxelles, l'Union européenne a négocié avec la Turquie une meilleure prise en charge de l'afflux migratoire, avec une séparation entre les migrants économiques et les réfugiés syriens. "Le but est d'envoyer un message clair aux migrants : 'Arrêtez de traverser la mer Egée, de payer, de prendre des risques, vous aurez plus de chance d'obtenir le droit d'asile en attendant en Turquie", analyse Valéry Lerouge depuis Bruxelles.

Un tri depuis la Turquie

Le tri des populations à l'entrée de l'Union se ferait donc depuis la Turquie. "Dans le plan proposé ce soir, c'est de là-bas que se ferait le tri, que partiraient les heureux élus vers Berlin, Paris ou Stockholm. À l'inverse, tous ceux qui arriveraient illégalement sur les îles grecques seront systématiquement renvoyés vers la Turquie, par des équipes renforcées de gardes-frontières", complète le journaliste.
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Turquie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.