Cet article date de plus de huit ans.

Tianjin : le taux de cyanure jusqu’à 356 fois supérieur au seuil autorisé

Depuis les explosions survenues la semaine dernière dans un entrepôt de produits chimiques, les risques environnementaux ont fait l’objet de vives inquiétudes. Les niveaux de cyanure de sodium relevés ces derniers jours sont jusqu’à 356 fois supérieurs au seuil de tolérance.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Des experts militaires en armes chimiques sur le site de l'explosion © REUTERS / China Daily China Daily Information Corp)

Les niveaux de cyanure de sodium relevés dans les eaux proches du lieu des explosions, qui ont fait 114 morts et plus de 700 blessés, sont 277 fois supérieurs aux normes autorisées, voire jusqu'à 356 fois supérieurs en certains endroits annoncent les autorités.

"Un niveau excessif de cyanure a été détecté à huit points différents" à l'intérieur de la zone d' "isolement" autour de la zone où se sont produites les déflagrations, d'après le Bureau de protection environnementale de Tianjin. Au total, des traces de cyanure ont été relevées mercredi dans 25 points d’eau.

Sur seize autres points testés hors de la zone d’isolement, du cyanure a été détecté dans six d’entre eux, en quantité inférieure au limites autorisées.

L'eau du robinet resterait cependant potable selon les autorités.

Des photos publiées sur Twitter montrent des dizaines de poissons morts, près du site des explosions selon des médias chinois.

Contenir les risques

"Toute l'eau polluée est contenue à l'intérieur de la zone d'isolement" , a déclaré Tian Weiyong, un officiel chargé de l'environnement. Il a précisé qu’elle ne serait pas pompée avant d’être nettoyée. Des barrages de terre et de sable ont été construits par les secours pour encadrer un périmètre de 100 kilomètres carré autour du lieu des explosions.

Environ 700 tonnes d'acide cyanidrique étaient stockées dans l'entrepôt d'où sont parties les explosions. Au contact de l'eau, le cyanure de sodium se transforme en cyanure d'hydrogène, un gaz hautement toxique et inflammable. En début de semaine, les autorités chinoises s'efforçaient de de nettoyer la zone, et des experts militaires en armes chimiques travaillaient sur les lieux.

Le maire de Tianjin a annoncé que les entrepôts chimiques seront déplacées sur un site à 25 kilomètres de la ville.

Les entrepôts chimiques seront délocalisés - Philippe Reltien

À lire aussi ►►► Chine : les causes des explosions de Tianjin se précisent

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.