Chine : les causes des explosions de Tianjin se précisent

Alors que le bilan humain s'alourdit, l'origine de la catastrophe de Tianjin se confirme. Les militaires ont recueilli sur le site du cyanure d'hydrogène. Plusieurs centaines de tonnes de ce gaz inflammable et toxique étaient stockées dans les 45.000 m² de l'entrepôt de matières chimiques dangereuses sous forme solide.

(Un habitant de Tianjin qui vivait dans un immeuble abîmé par l'explosion mercredi, montre des photos de son foyer détruit devant l'hôtel Meihua © MAXPPP)

Le général Shi Luze, chef de l'état major de la région de Pékin, a confirmé que plusieurs centaines tonnes d’acide cyanidrique étaient stockées sur les lieux de l’explosion qui a fait 112 morts, 700 blessés et 95 disparus dans la ville portuaire de Tianjin, en Chine. Cet acide, contenu dans les caisses des 45.000 m² de l'entrepôt se transforme en gaz toxique et inflammable - le cyanure d'hydrogène - au contact de l'eau.

A LIRE AUSSI  ►►►Explosion à Tianjin : quels risques toxiques ? 

Des traces de ce gaz deux fois au-dessus de la normale ont été détectées. Au delà de 50 degrès, la réaction chimique s'accélère encore et dégage de l'amoniaque, qui pourrait avoir fait explosé les fûts de cyanure. 

Du cyanure d'hydrogène à l'origine de l'explosion de Tianjin : les explications de Philippe Reltien
--'--
--'--

Apprentis pompiers

Ce genre d’incendie s’éteint donc avec du sable sec ou de la poudre, mais surtout pas avec de l’eau, qui provoque la transformation des cristaux en gaz. Une particularité que devaient ignorer les 85 pompiers de l'entreprise disparus. Une partie de ces soldats du feu étaient jeunes, 18 ou 19 ans, et arrivaient de la campagne, d'un comté minier où ils avaient du mal à trouver un emploi.

A LIRE AUSSI ►►►Expliquez-nous : le développement économique de Tianjin

Ils avaient été recrutés récemment, il y a moins de trois mois pour certains et étaient sous contrat privé. L'entreprise devait les former, ils n’étaient pas pompiers professionnels. 

17.000 familles demandent des explications

Quatre jours après l'explosion, 62 employés à la sécurité de l'entreprise manquent toujours à l'appel. Samedi, dix corps carbonisés ont été découverts, les autorités invitent les familles à fournir des traces d'ADN de leurs proches disparus pour l'identification de 88 corps.

85 pompiers et 62 employés à la sécurité portés disparus, 17.000 habitations touchées, 88 corps à identifier : le bilan de l'explosion de Tianjin de Philippe Reltien
--'--
--'--

Ces familles sont en colère. Elles sont aux prises avec la police du gouvernement du district et demandent plus de transparence. Les habitants du quartier sont aussi dans la rue. Dans leurs mains : des photos de leurs appartements et maisons, soufflés par l’explosion, mercredi.

A LIRE AUSSI ►►►VIDEO | Enormes explosions à Tianjin, en Chine