Explosions à Tianjin : quels risques toxiques ?

L’incertitude règne encore ce vendredi sur les risques environnementaux engendrés par l’explosion d’un entrepôt de produits chimiques à Tianjin mercredi soir.

(Un homme sur le site de l'explosion porte un masque par précaution © Ng Han Guan/AP/SIPA)

Selon la police chinoise, les produits chimiques libérés dans l'air par les explosions seraient du nitrate d'ammonium et de potassium, ainsi que du carbure de calcium. L’un des composés pourrait éventuellement être à l’origine de l’explosion, le carbure de calcium pouvant réagir avec l’eau pour former de l'acétylène, un gaz hautement explosif d’après les experts chimistes. Le journal Les nouvelles de Pékin affirme, en citant des producteurs industriels, qu’au moins 700 tonnes de cyanure de sodium, substance hautement toxique, étaient entreposées sur le site.

De son côté,le responsable municipal de la sécurité au travail affirme ignorer quels produits spécifiques étaient présents dans l’entrepôt. Plus de 200 experts militaires des armes chimiques sont arrivés sur place hier pour déterminer les possibles rejets toxiques.

"Forte odeur de produits chimiques”

Car c’est là la principale inquiétude de la population, d’autant que l’incendie n’est pas éteint : “Les pompiers ont pris le parti de laisser les produits chimiques se consumer pour prendre le moins de risques possibles” explique Delphine Sureau, envoyée spéciale de France Info sur place.

"Des analyses de l'air ont été effectuées et elles sont correctes" selon les autorités - Delphine Sureau à Tianjin pour France Info
--'--
--'--

Les habitants craignent donc d’être exposés à des fumées toxiques. Liu Zongguang, garde de sécurité de 50 ans, dénonce le manque d’informations transmises par les autorités : "Je suis effrayé, mais je ne sais même pas de quoi avoir peur exactement. Le gouvernement ne nous dit rien, absolument rien sur ce qu'on doit faire pour protéger nos familles des produits chimiques."

Si certains policiers travaillent sans tenue protectrice, presque “tout le monde porte des masques” rapporte Delphine Sureau, “on sent qu’il y a une très forte odeur de produits chimiques.”

Face à cette catastrophe, la Chine a annoncé le lancement d’une campagne nationale d’inspection de ses explosifs et produits chimiques dangereux.