"Undercover, avoir vingt ans à la CIA" : une Américaine raconte sa double vie dans la lutte contre le terrorisme

Amaryllis Fox raconte sa vie d'agent de la CIA engagée dans la lutte contre le terrorisme.

La CIA, les services de renseignement américains.
La CIA, les services de renseignement américains. (SAUL LOEB / AFP)

Amaryllis Fox a 22 ans quand elle est approchée par un recruteur de la CIA. La jeune américaine n'hésite pas au moment de rejoindre l'agence de renseignement. "Le 11-Septembre a été un vrai traumatisme. À l'échelle nationale mais aussi pour moi, personnellement. Ça a fait écho à un autre attentat dont j'ai souffert il y a longtemps. Ma meilleure amie Laura était à bord de l'avion qui a explosé au dessus de l'Écosse quand j'avais 8 ans [le 21 décembre 1988, le vol Pan Am 103 a explosé au-dessus de Lockerbie, en causant la mort de 270 personnes]. Le 11-Septembre a fait resurgir tout ça. Il était temps d'arrêter ça et de me mettre à servir mon pays."

Un mariage de couverture, mais un vrai bébé

Dans un livre qui vient de paraître en France, Undercover, avoir vingt ans à la CIA (JC Lattès), écrit comme un roman d'espionnage, la jeune Américaine raconte dix années sous couverture. Dns le cadre de la lutte menée par la CIA contre le terrorisme, Amaryllis Fox se fait passer pour une marchande d'art. Mais dans l'ombre, elle tente de convaincre des jihadistes et des trafiquants d'arme de collaborer avec les Américains. Une vie d'engagement. "C'est très prenant comme mission. C'est très dur d'avoir une vie à coté parce qu'il faut donner la priorité à son pays, à la CIA par dessus tout." Une vie de faux-semblant, aussi. Au point de ne même pas vraiment choisir celui qui partage sa vie : "Mon mari, pendant ma mission, c'était un collègue, ce n'était pas un mariage d'amour mais on avait du respect l'un pour l'autre. On est un peu sortis ensemble mais c'était surtout pour mener à bien la mission, et nos chefs ont pensé que c'était une bonne idée."

En mission, installée à Shanghaï et surveillée par le contre-espionnage, Amaryllis Fox donne naissance à une petite Zoe qui, très vite, l'accompagne en mission. "Elle a énormément voyagé avec moi mais je ne l'ai pas emmenée dans les zones de guerre. C'est une grande voyageuse et encore maintenant elle est de très bonne compagnie."

Toujours au service de son pays

Mais pour offrir à sa fille une enfance normale, il y a dix ans, l'espionne raccroche et raconte tout à sa famille. "Ils étaient très surpris. Je crois que ma mère était contente de ne l'avoir su qu'après, de ne pas avoir eu à s'inquiéter."

Aujourd'hui, Amaryllis Fox vit en Californie. Elle intervient auprès des gangs de sa ville et poursuit en quelque sorte sa mission à visage découvert. "Je crois que la plus grande menace que rencontrent les Etats-Unis aujourd'hui, ce n'est pas forcément la menace militaire extérieure, c'est la fracture intérieure que vit notre pays, parce que personne ne veut s'écouter. Et utiliser cette expérience ici chez moi, c'est ce que je peux faire de mieux."