Paris : la garde à vue de l'homme arrêté avec un couteau à la tour Eiffel a été prolongée

La garde à vue de l'assaillant, arrêté samedi pour avoir tenté de forcer un contrôle de sécurité de la tour Eiffel, a été prolongée de 24 heures dimanche soir. "Quelques éléments" ont été saisis dans sa chambre d'hôpital. 

La Tour Eiffel à Paris, le 2 août 2017. 
La Tour Eiffel à Paris, le 2 août 2017.  (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

La garde à vue de l'homme, qui a tenté de forcer samedi soir un contrôle de sécurité de la Tour Eiffel armé d'un couteau, a été prolongée dimanche 6 juillet pour 24 heures, a appris franceinfo de source judiciaire lundi. Le suspect doit rencontrer dans la journée un expert en psychiatrie qui devra déterminer si son état est compatible avec son maintien en garde à vue.

Des éléments saisis dans sa chambre d'hôpital

Ce jeune homme de 18 ans, né en Mauritanie mais de nationalité française, était interné dans un hôpital psychiatrique du Val-d'Oise depuis plusieurs mois, et avait bénéficié d'une permission de sortie ce week-end.

Des perquisitions ont été menées dimanche "principalement dans sa chambre d'hôpital", rapporte une source judiciaire à franceinfo. "Quelques éléments" y ont été saisis et sont en cours d'analyse par les enquêteurs.

Durant sa garde à vue, le suspect a affirmé vouloir comettre un attentat contre un militaire et a prétendu être en lien avec Daech. Mais la piste terroriste n'était pas privilégiée au départ en raison de ses antécédents psychiatriques. 

Déjà condamné en décembre 

Déjà condamné en décembre 2016 pour des faits d'apologie du terrorisme et menaces de mort, commis alors qu'il était mineur, sa radicalisation était connue. Jusqu'ici, la justice semblait considérer qu'il avait surtout besoin de soins. L'homme avait écopé de quatre mois de prison avec sursis, assorti de deux ans de sursis avec mise à l'épreuve.