Jihadisme : les surveillants de prison en première ligne

Deux surveillants de prison ont été agressé par un détenu radicalisé dimanche 4 septembre. Le parquet antiterroriste s’est saisi de l’enquête.

France 2

C’est dans cette prison de la région parisienne qu’a eu lieu l’agression. Dans l’un des deux étages où sont regroupés 18 détenus tous liés à des réseaux islamistes. Dimanche après-midi à l’heure de la promenade, le 4 septembre, l’un des détenus sort de sa cellule la main dissimulée sous une serviette. Il se jette sur un premier surveillant et le frappe au dos et à la gorge avec un poinçon long de 15cm. Un deuxième surveillant vient à son secours, il est lui aussi blessé à plusieurs reprises. Après avoir poignardé les gardiens, l’homme pose son arme et se met à prier.

Il avait tenté de partir en Syrie

Il avait été condamné à cinq mois d’emprisonnement après une tentative de départ en Syrie. Il avait lui-même demandé à rejoindre cette unité de déradicalisation. Au total en France, il existe 117 places et moins d’une centaine sont occupés. Le parquet antiterroriste s’est saisi de l’affaire pour établir d’éventuelle complicité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue de la prison de Sincan, près de la capitale Ankara (Turquie), le 2 novembre 2012. 
Vue de la prison de Sincan, près de la capitale Ankara (Turquie), le 2 novembre 2012.  (ADEM ALTAN / AFP)