Défense : le chef d'État-major veut un budget plus élevé

Dans un contexte de menace terroriste très élevée, le chef d'État-major des armées a réclamé dans la presse plus de moyens pour y faire face. Le point avec notre journaliste à l'Élysée, Jean-Baptiste Marteau.

Tout est parti d'une tribune dans Les Échos du général Pierre de Villiers, qui souhaite que le budget de la défense soit porté à 2% du PIB, contre 1,7% actuellement. Selon le chef d'État-major des armées françaises, "on ne peut pas gagner une guerre sans effort de guerre". Après le Conseil des ministres de ce mercredi 21 décembre à l'Élysée, François Hollande est venu lui-même répondre sur le sujet aux journalistes présents.

Les 2% du PIB pour bientôt

Il a rappelé que le budget de la Défense avait déjà augmenté chaque année durant son quinquennat. Il a ajouté qu'il faudra encore faire des efforts à ce sujet dans les années à venir et a affirmé que le budget de la France atteindrait bien, d'ici 2025, les 2% du PIB national. "Une décision qui fait, pour une fois, l'unanimité au sein de la classe politique", souligne le journaliste de France 2 Jean-Baptiste Marteau.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le chef d\'état-major des armées Pierre de Villiers et le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, à la sortie de l\'Elysée, à Paris, le 11 août 2016. 
Le chef d'état-major des armées Pierre de Villiers et le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, à la sortie de l'Elysée, à Paris, le 11 août 2016.  (PATRICK KOVARIK / AFP)