Cet article date de plus de sept ans.

Tempête au Népal : huit Français parmi les rescapés

Les recherches se poursuivaient vendredi pour retrouver les trekkeurs pris au piège de la tempête de neige qui a balayé jeudi le versant népalais du massif himalayen et fait au moins 29 morts. Quarante-huit d’entre eux ont pu être secourus vendredi, dont huit Français, tandis qu’environ 80 restaient portés disparus.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Les sauveteurs népalais poursuivaient les recherches vendredi pour retrouver les trekkeurs étrangers toujours portés disparus depuis la tempête de neige mardi qui a fait une trentaine de morts © Maxppp)

Les recherches pour retrouver les randonneurs surpris mardi par la tempête de neige qui a touché le nord-est du Népal se poursuivaient vendredi, mobilisant une soixantaine de militaires et de policiers ainsi que plusieurs hélicoptères. Selon le gouverneur du Mustang, région proche du Tibet particulièrement touchée par les intempéries dues au cyclone Hudhud, tout le district devrait pouvoir être fouillé "avant la fin de la journée ".

Les secouristes ont déjà retrouvé environ 200 rescapés depuis le début des opérations, dont 48 ce vendredi. Selon les informations du correspondant de RFI, huit Français se trouvent parmi ces survivants, dont aussi des Autrichiens, des Allemands, des Indiens et des Népalais. Une majorité d'entre eux étaient partis faire du trek dans le secteur du col de Thorong La, à 5.416 mètres d'altitude, point culminant du tour des Annapurnas. "Certains des touristes étrangers sont restés assis pendant deux jours dans un temple. Ils n'avaient que très peu de nourriture et partageaient quelques couvertures. Il neige toujours et l'accès est très limité ", précise un membre de la police locale à l'AFP.

Selon un bilan encore provisoire, cette tempête inhabituelle a fait 29 morts, tandis que  80 personnes étaient toujours portées disparues vendredi, indique la police à Katmandou.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.