Syrie : manifestation de milliers de Kurdes à Qamichli contre les frappes turques

Ankara mène depuis le 20 novembre une opération aérienne baptisée "Griffe-Epée" contre les forces kurdes en Syrie et le Parti des travailleurs du Kurdistan en Irak.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des kurdes de Syrie manifestent après des frappes turques, à Qamishli (Syrie), le 27 novembre 2022. (DELIL SOULEIMAN / AFP)

Des milliers de Kurdes syriens ont manifesté dimanche 27 novembre à Qamichli, dans le nord-est de la Syrie, pour protester contre les récentes frappes aériennes turques visant cette région contrôlée par l'administration semi-autonome kurde, a rapporté un photographe de l'AFP. Les protestataires ont brandi le drapeau kurde rouge, jaune et vert et des portraits d'Abdullah Öcalan, le chef historique du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), emprisonné en Turquie, lançant des slogans hostiles au président turc Recep Tayyip Erdoğan.

Ankara mène depuis le 20 novembre une opération aérienne baptisée "Griffe-Epée" contre les forces kurdes en Syrie et le PKK en Irak. Ces deux organisations sont accusées par les autorités turques d'avoir perpétré l'attentat du 13 novembre à Istanbul, qui avait fait six morts. Les forces kurdes ont nié toute implication. Après une accalmie de trois jours, la Turquie a mené de nouveaux raids aériens tôt dimanche contre des zones contrôlées par les Kurdes au nord d'Alep, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), basé au Royaume-Uni et qui dispose d'un vaste réseau de sources en Syrie.

Depuis le 20 novembre, environ 65 personnes ont été tuées dans les frappes turques qui se sont principalement concentrées dans le nord-est de la Syrie : 35 combattants des Forces démocratiques syriennes (FDS, dominées les Kurdes) et leurs alliés, 28 membres des forces du régime syrien, ainsi qu'un journaliste travaillant pour une agence de presse kurde, selon l'OSDH. La plupart d'entre eux sont tombés le premier jour des raids.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Syrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.