Offensive turque en Syrie : la France demande une réunion d'urgence de la coalition internationale

Cette coalition antijihadiste, mise sur pied par Washington en 2014 pour combattre l'EI en Irak et en Syrie avec l'appui de forces locales, comprend plus de 60 pays, dont la France.

L\'offensive d\'Ankara contre une milice kurde dans le nord-est de la Syrie provoque le 10 octobre la fuite de milliers de civils.
L'offensive d'Ankara contre une milice kurde dans le nord-est de la Syrie provoque le 10 octobre la fuite de milliers de civils. (MURAD SEZER / REUTERS)

La France a demandé jeudi 10 octobre une réunion d'urgence de la coalition internationale sous commandement américain engagée dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI), au lendemain du lancement de l'offensive turque dans le nord-est de la Syrie.

>> L'article à lire pour comprendre l'offensive turque contre les forces kurdes en Syrie

"On est dans une situation nouvelle et le combat contre Daech risque de reprendre, parce que Daech n'attend que cette opportunité pour sortir", a déclaré le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian sur France 2. Cette coalition antijihadiste, mise sur pied par Washington en 2014 pour combattre l'EI en Irak et en Syrie avec l'appui de forces locales, comprend plus de 60 pays, dont la France, la Grande-Bretagne l'Australie, le Canada mais aussi la Turquie.

Le ministre français a par ailleurs commenté les propos du président turc Recep Tayyip Erdogan, qui a menacé jeudi d'ouvrir les portes de l'Europe à des millions de réfugiés en réponse aux critiques européennes contre l'offensive turque."Ce n'est pas la première fois (qu'il agite ce genre de menaces). L'UE n'a jamais fonctionné au chantage et je pense que ce n'est pas une bonne méthode. Mais justement réunissons la coalition internationale pour aussi poser ces questions", a insisté le chef de la diplomatie française.